Et si on imitait les chevaux ? (épisode 2)

Les Ă©quidĂ©s mènent une vie simple au quotidien mais tellement enrichissante. Ils prennent le temps de bien manger, de jouer, de profiter de leur environnement et n’hĂ©sitent pas Ă  remercier celles et ceux qui comptent pour eux. Alors, imitons-les ! Les Sauv’Equi et tous les chevaux, ânes et poneys ont tant Ă  nous apprendre !

Imiter_les_chevaux_gratte

Les chevaux nous tĂ©moignent de la gratitude et cela fait du bien ! Quand Surfing se frotte Ă  moi et qu’il pose sa tĂŞte sur mon Ă©paule, je sais que c’est parce qu’il a envie de se gratter mais j’imagine aussi que c’est sa façon Ă  lui de nous dire merci. Parce qu’il a bien compris, depuis dix ans, que Sauv’Equi existe pour veiller Ă  son bonheur et Ă  celui de ses congĂ©nères.

Imiter_les_ chevaux_HaraDOrMange

L’aliment est le premier des mĂ©dicaments. Les chevaux l’ont bien compris, eux qui parcourent des kilomètres chaque jour pour trouver toutes les herbes dont ils ont besoin Ă  l’Ă©tat sauvage. Bien que sortie quotidiennement, Hara d’Or n’a pas ce souci. Notre doyenne s’en remet Ă  nous pour lui offrir une nourriture de qualitĂ©. Comme ce muesli contenant vitamines naturelles, minĂ©raux et oligo-Ă©lĂ©ments qu’elle mange avec appĂ©tit.

Imiter_les_chevaux_GrandAir

Vivre au grand air est un bienfait pour le corps et l’esprit, chez l’humain et les animaux. Pour son Ă©quilibre, le cheval doit pouvoir jouir d’un certain espace, Ă  partager avec d’autres Ă©quidĂ©s. Histoire d’avoir une vie sociale et de pouvoir se mouvoir comme bon lui semble !

Imiter_les_chevaux_leMarayeurJoue

Et si on imitait les chevaux ? (épisode 1)

C’est une leçon de vie que nous donnent les chevaux chaque jour. Au contact des autres, en arpentant leur prĂ©, en Ă©tant toujours sincères et mĂŞme en dormant ! Un comportement souvent riche d’enseignements quand on prend le temps de les observer. Sans doute ont-ils compris comment se faire du bien. La preuve en images avec les protĂ©gĂ©s de Sauv’Equi !

Imiter_les_chevaux_acte_sincere

Imiter_les_chevaux_marche

Imiter_les_chevaux_repas Imiter_les_chevaux_sieste

Le Mareyeur, cœur à parrainer !

LeMareyeur_02

Il est le plus jeune des pensionnaires de Sauv’Equi. L’un des plus anciens aussi. ArrivĂ© tout juste adulte au refuge après ĂŞtre nĂ© en Angleterre, avoir couru sur les plus grands hippodromes de France et avoir Ă©tĂ©… oubliĂ© dans un parc par ses nouveaux propriĂ©taires ! Maigre Ă  faire peur, une maladie de peau et des abcès aux quatre pieds, Le Mareyeur Ă©tait, malgrĂ© tout, dĂ©jĂ , un sacrĂ© beau mec il y a dix ans. Courageux, avec un caractère bien trempĂ©, dynamique, joueur ! Des qualitĂ©s qui se rĂ©vĂ©lèrent très vite au grand jour dès qu’il rĂ©apprit tranquillement Ă  manger et fut soignĂ©.

LeMareyeur_01

De race pur-sang anglais, — mĂŞme s’il porte le nom des chevaux boulonnais qui tractaient les cargaisons de poissons sur les ports —, Le Mareyeur a toutes les caractĂ©ristiques du galopeur : vif, souple, le poil brillant, une certaine classe. Le roi des conneries aussi… qu’il ne manquait jamais de faire avec notre regrettĂ© SergueĂŻ. Son compère, son ami, avec qui il s’amusait Ă  tenir le plus longtemps possible debout sur ses postĂ©rieurs.

Bref, une beautĂ© et une grâce qui a beaucoup plu, notamment Ă  des fillettes qui ont suppliĂ© leurs parents de l’adopter. A nous alors de leur expliquer que pour leur sĂ©curitĂ© et la sienne, il lui fallait quelqu’un de doux et d’expĂ©rimentĂ©, ne serait-ce que pour le tenir en main ! Une personne qui ne s’est jamais prĂ©sentĂ©e toutes ces annĂ©es. Aujourd’hui, âgĂ© de 16 ans, Le Mareyeur vieillit donc sereinement Ă  nos cĂ´tĂ©s.

LeMareyeur_03

Cheval masqué

Ce facĂ©tieux compagnon n’en est pas moins joyeux, voire mĂŞme câlin Ă  ses heures, entre deux mouvements brusques souvent propres aux chevaux de course. Lui, si impatient, s’est laissĂ© administrĂ© des soins pendant plus de trois ans quand on lui a dĂ©couvert des uvĂ©ites rĂ©currentes Ă  l’Ĺ“il gauche. Pour tenter de le guĂ©rir, Sauv’Equi a Ă©galement envoyĂ© Le Mareyeur en clinique en Belgique puis a fait appel Ă  un vĂ©tĂ©rinaire spĂ©cialisĂ© en ophtalmologie qui l’a opĂ©rĂ© dans son box. Le succès a Ă©tĂ© au rendez-vous au dĂ©but mais le mal, dont on ignore l’origine, a ressurgi. RĂ©sultat : notre protĂ©gĂ© ne voit sans doute plus de ce cĂ´tĂ© et porte, sans discontinuer, dès qu’il est dehors, un flymask pour le protĂ©ger des rayons du soleil et du vent. Il reste magnifique.

LeMareyeur_04l

Manue, la bonne fĂ©e qui veillait sur lui jusqu’Ă  prĂ©sent s’en allant vers d’autres contrĂ©es, Le Mareyeur cherche dĂ©sormais une nouvelle marraine ou un parrain, voire plusieurs, pour aider Sauv’Equi Ă  subvenir Ă  ses besoins. Une telle personne s’engage Ă  verser la somme de son choix (dĂ©ductible des impĂ´ts Ă  hauteur de 66%) chaque mois Ă  notre association reconnue d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral. En Ă©change, si elle vit en Lorraine, elle peut venir voir le cheval au refuge en prĂ©sence d’une responsable de Sauv’Equi et Ă©tablir avec lui une relation privilĂ©giĂ©e. Si la distance gĂ©ographique ou l’emploi du temps ne le permettent pas, c’est Sauv’Equi qui lui donnera rĂ©gulièrement des nouvelles de son filleul. Une vĂ©ritable marĂ©e d’amour.

Pour plus de renseignements, Ă©crire Ă 
info@sauv-equi.fr