A bientôt, en 2018 !

Joyeux_Noel_2018 

Sauv’Equi souhaite de très belles fêtes de fin d’année à toutes les personnes qui suivent son actualité sur le site et vous remercie toutes et tous de votre fidélité. Rendez-vous pour la suite des aventures d’Hara d’Or, Aquilas, Axia, Harachesne, Surfing Dubb et Le Mareyeur le 1er janvier !

Et si on imitait les chevaux ? (épisode 3)

  Dans leur vie de tous les jours, les Sauv’Equi, comme bien d’autres équidés, nous livrent des informations capitales pour rester en forme et être heureux. Boire de l’eau, se montrer solidaire, se serrer l’un contre l’autre, profiter de chaque instant… Les animaux sont des modèles alors essayons de les suivre ! En toute simplicité.

Imiter_les_chevaux_solidarité

Aquilas, 29 ans, a du mal à se relever après s’être roulé ou couché au parc. Surfing le sait. Jamais très loin de son copain arthrosé, il l’observe pour voir à quel stade il se trouve quand notre papy multiplie les tentatives pour se remettre debout. Si cela tarde, Surfing n’hésitera pas à se rapprocher d’Aquilas pour le veiller et nous laisser l’aider. Cela s’appelle la solidarité.

Imiter_les cheveauw_boire

L’adage dit que l’on peut boire derrière un cheval. Là où il trempe ses lèvres avant d’aspirer - comme le fait Le Mareyeur -, l’eau n’est ni souillée, ni impure. Délicat, le cheval peut absorber entre 25 et 75 litres par jour de ce précieux liquide s’il est de qualité ; la quantité dépendra du poids de l’animal, du climat, de son activité physique et de la nature de ce qu’il mange (herbe ou matière sèche).

Imiter_les_chevaux_objectif

Sur cette photo, Harachesne n’a qu’un seul objectif : regagner l’écurie ! Y faire un petit tour, en toute liberté, avant de retrouver le pré. La jument se concentre sur cette action, vit l’instant présent. Et elle apprécie ce moment unique en son genre.

Imiter_les_chevaux_seToucher

Surfing Dubb aime poser sa tête sur le dos d’Aquilas. Une pause-caresse qui entretient l’amitié. Se toucher, se serrer l’un contre l’autre, réduit aussi le stress en provoquant une sensation de bien-être et d’apaisement. Grâce à l’ocytocine produite, les câlins permettent également de lutter contre les infections et de stimuler le système immunitaire.

Sauv’Equi dans Le Rap’Porteur : merci, les enfants !

En ouvrant dernièrement la boîte aux lettres, Carine a pu souffler : cette fois, ce n’était pas des factures qui attendaient la présidente de Sauv’Equi mais le dernier numéro du Rap’Porteur, le journal des jeunes de Sarreguemines et environs avec une photo d’Axia en Une ! Une heureuse surprise. Après le reportage d’Hénia, Marie, Sourène et Chloé réalisé au printemps (lire le post du 12/06/2017), le numéro 37 de la publication dirigée par la ludothèque Beausoleil de Sarreguemines est paru en octobre. Et il fait la part belle à Sauv’Equi avec deux pages consacrées à notre association ; vraiment sympa !Le_RapPorteur_1710_02

Le_RapPorteur_1710_01

Le titre, déjà, est génial : "Sauve qui ? Sauv’Equi !". Comme pour mieux souligner notre raison première, le sauvetage d’équidés en danger, et ce qui nous anime toujours aujourd’hui après dix ans d’existence : offrir la meilleure vie possible à nos protégés.

Julia n’a pas manqué de lire à Surfing le numéro 37 du Rap’Porteur et notamment l’interview des administratrices de Sauv’Equi
(à voir dans la rubrique
"
revue de presse").

Venus au refuge à l’initiative de l’association Giroflée, fidèle marraine d’Hara d’Or, les quatre reporters en herbe avaient notamment questionné Carine et Julia, la trésorière de Sauv’Equi, qui les avaient emmenés à la rencontre des chevaux. Dans l’interview réalisée avec le concours d’Anne-Claire, la responsable du Rap’porteur, et les clichés publiés, effectués en suivant les conseils de Jean-François, le photographe, on retrouve tout l’intérêt pour les animaux et la spontanéité de ces enfants âgés d’une douzaine d’années. Par exemple : "A la retraite, quel est l’aliment des chevaux ?" Et la réponse de Sauv’Equi retranscrite fidèlement : "De l’herbe, du foin, des compléments alimentaires spéciaux". Ou encore "Comment faîtes-vous pour vous souvenir des noms des chevaux ?" et le "secret" dévoilé : "Quand tu aimes le cheval, tu te souviens des noms". Puisse d’autres, comme Hénia, Sourène, Marie, Chloé et nous, aimer les chevaux, les ânes et les poneys et surtout les respecter !