Carine, le pilier de Sauv’Equi

Depuis le 1er novembre 2014, Sauv‘Equi loue l’endroit qu’elle occupe avec ses protégés. Une écurie à la campagne avec des prés qu’elle gère comme bon lui semble, avec grand sérieux. Quatre ans donc qu’Hara d’Or, Axia et les autres mangent à leur faim selon le régime qui leur convient. Que chacun d’eux s’ébat chaque jour dans les parcs, marche, court, se roule ! Qu’ils vieillissent tous sereinement, entre copains.

Cette retraite, douce après un passé douloureux, n’est possible que grâce aux quelques soutiens dont notre association bénéficie encore. Elle est surtout le résultat du travail au long cours de Carine, notre indéfectible présidente ! Qui assure quotidiennement, inlassablement, en plus de son métier et de sa vie de famille, sa mission auprès des chevaux. Entre les soins, les praticiens à recevoir, les commandes d’alimentation à effectuer, Carine se donne à fond, physiquement et moralement, pensant, réfléchissant, vibrant pour Sauv’Equi à 1 000 %.

Avec Julia, fidèle au poste depuis tant d’années également, on la seconde du mieux qu’on peut. Modestement, avec conviction, par amour pour cette association en laquelle on croit tant, toutes les trois. Toujours, malgré les difficultés.

Avec plus de donateurs, encore d’autres bénévoles motivés, on pourrait évidemment faire plus, concrétiser des idées, permettre, enfin, à Carine, notre pilier, de souffler un peu ! Hélas, si les pensionnaires de Sauv’Equi sont aujourd’hui heureux - et c’est notre plus grande fierté -, les temps sont vraiment durs. Mais on n’a pas dit notre dernier mot : parce que notre association est belle, utile, reconnue d’intérêt général. Qu’Hara d’Or, Axia et les autres valent le coup qu’on se batte pour eux, à l’exemple de notre présidente !

PS : Si vous souhaitez nous rejoindre, n’hésitez pas à écrire à info@sauv-equi.fr !

Carine presidente

Une sensibilité à fleur de peau

Les chevaux ont la peau ultra sensible… au point de sentir un insecte se poser sur leur dos. Cette sensibilité leur permet aussi, heureusement, de goûter aux caresses qu’on leur prodigue ou d’apprécier les soins du quotidien. Le pansage, par exemple, donne à « connaître chaque centimètre carré de l’anatomie de son compagnon », écrit Homeric, dans son Dictionnaire amoureux du Cheval (Plon). On peut ainsi « voir son état de forme », « sentir ses états d’âme », « observer ses métamorphoses ».

La peau d’un équidé permet également d’en savoir plus sur son passé. Comme tout pur-sang anglais qui se respecte, Surfing Dubb est très chatouilleux lorsqu’on manie l’étrille sur son corps d’ancien athlète ; quant à ses taches blanches sur les antérieurs… Elles témoignent sans doute de vieilles blessures. Peut-être les mêmes qui, parfois, se rappellent à lui en le faisant trembler ?

Fleur_de_peau_2

Fleur_de_peau_3

Hara d’Or arbore, pour sa part, une longue mèche de crins blancs au niveau du garrot. Due autrefois à la pression d’une selle et de cavaliers pas adaptés ? D’un tapis insuffisamment dégarrotté ? D’une couverture trop serrée et pas régulièrement vérifiée ? On peut, hélas, se poser toutes les questions quand on sait que cette jument a été honteusement montée alors que son dos est affreusement creusé !

L’épiderme d’Aquilas raconte aussi son histoire. On imagine sa douleur quand les lettres SF - pour Selle Français - ont été marquées au fer rouge sur sa cuisse gauche. Comme l’homme, la peau du cheval possède des terminaisons nerveuses qui le renseignent sur le toucher, la chaleur des objets… Aujourd’hui, notre doyen affiche toujours ce tatouage de jeunesse qu’il n’a pas choisi, lui !

S’ils portent encore les stigmates de leur vie d’avant, Surfing, Hara d’Or et Aquilas n’en aiment pas moins les câlins, quand la peau de notre visage se colle doucement à leur encolure, leur panse, leur croupe. Ils sont sensibles à la douceur.

Fleur_de_peau_1

Fleur_de_peau_4

Toutes les bonnes raisons de parrainer un cheval Sauv’Equi !

Hara d’Or, Aquilas, Axia de Sausset, Harachesne, Surfing Dubb et Le Mareyeur ont déjà été parrainés ou le sont encore par une âme charitable depuis leur arrivée, voilà plus de dix ans, au refuge. Reste que l’association, aujourd’hui, a urgemment besoin d’aide pour continuer à les nourrir et les dorloter. Avançant en âge, nos protégés nécessitent, en effet, toujours plus d’attentions et de soins. Vous aussi pouvez veiller sur eux à distance en choisissant de devenir le parrain ou la marraine du cheval qui vous attendrit le plus !

Parrains_marraines_01

1. En versant chaque mois la somme de votre choix pour tel hongre ou telle jument, vous contribuez à lui offrir le gîte et le couvert en soutenant financièrement Sauv’Equi.

Parrains_marraines_02

2. Comme le montant versé est déductible de vos revenus à hauteur de 66% pour un particulier ou de 60% pour une entreprise, vous choisissez à quoi va servir une partie de votre impôt. Un parrainage de 50€ revient, par exemple, après déduction fiscale, à seulement sortir 17€ de votre poche ; 100 € à 34€.

Parrains_marraines_03

3. La moindre somme compte. Votre don régulier permettra à Sauv’Equi de payer les factures (location du refuge, alimentation spéciale seniors, visites du vétérinaire, du pédicure, du dentiste, vermifuges, médicaments… ).

Parrains_marraines_04

4. Preuve de votre confiance mutuelle, Sauv’Equi établira un contrat de parrainage à votre nom et celui de votre filleul. A tout moment, en cas de difficultés personnelles ou sans motivation particulière, vous pouvez décider de le rompre en prévenant l’association.

Parrains_marraines_05

5. Etre parrain ou marraine d’un protégé de Sauv’Equi, c’est signifier au monde que les équidés aussi ont droit à une retraite, eux qui accompagnent l’évolution humaine depuis des siècles.

Parrains_marraines_06

6. Soutenir ainsi Sauv’Equi, c’est encourager son équipe de bénévoles à toujours se battre pour un meilleur respect des chevaux, des poneys, des ânes, des animaux en règle générale.

7. Parrainer un cheval de notre refuge, c’est, enfin, faire une bonne action. Penser chaque mois à ceux qui ont été abandonnés et autrefois maltraités.

Si vous êtes intéressé(e) par le parrainage de l’un de nos pensionnaires, n’hésitez pas à nous écrire à info@sauv-equi.fr !

Merci par avance pour votre bienveillance.