La queue de cheval, quelle allure !

L’humain n’a pas de queue. Enfin, le coccyx serait ce qui reste de cet attribut passé. Le dernier os de la colonne vertébrale, situé sous l’os pelvien, résulterait de la soudure de plusieurs vertèbres atrophiées et correspondrait à ce qui était autrefois une queue (Source : Santé Nature Innovation).

Comme chez le chat ou le cheval, elle servait alors de balancier, de chasse-mouches et de protection naturelle des organes sexuels. Puis l’homme s’est mis à marcher sur deux jambes et elle a fini par disparaître !

Queue_cheval_01

Un prolongement du corps

Pourtant, quand on regarde la queue des équidés, quel panache dès qu’elle se met à bouger ! Même celle d’Harachesne, peu fournie en crins et plutôt courte, est jolie quand elle s’agite.

Cet appendice est, en effet, chez le cheval, capable de virevolter au vent, de se coincer entre les fesses ou soudain de se dresser quand celui-ci se met à trotter vers un objet qu’il ne connaît pas, entre inquiétude et curiosité. Le Mareyeur, par exemple, porte toujours haut – et beau – sa queue de pur-sang anglais. Avec une certaine classe qui sied à sa race.

Queue_cheval_02

Utile et riche de sens.

Qu’elle soit noire, alezane, à crins lavés ou toute en nuances de gris, la queue d’un cheval est, de toute façon, plus qu’un accessoire. Elle est garante de son équilibre. Pratique pour éparpiller un nuage d’insectes, voire carrément d’en sonner quelques-uns quand elle est balancée énergiquement. Symbole de sa dignité lorsque l’équidé marche.

Une queue de cheval, c’est même émouvant à regarder. Et aussi une mine de renseignements sur les émotions de son propriétaire. Si elle fouette l’air en se rabattant vers les postérieurs, attention, cela peut être signe d’énervement ! Et si elle vient à dériver vers un côté de la croupe, une indication d’une gêne à montrer à un spécialiste de l’ostéopathie équine, qui sait ?

Heureusement qu’il est interdit aujourd’hui en France de couper cette partie du corps. C’est tellement agréable de passer sa main dans la queue d’un cheval pour la démêler délicatement – en le prévenant évidemment et se mettant de côté par mesure de sécurité. Ou de la brosser pour qu’elle gagne en force et brille encore plus. Pas étonnant que la queue-de-cheval soit également une coiffure féminine toujours tendance ! Elle donne une sacrée allure.

Les chevaux mangent du foin en plein été…

La sécheresse est telle en Lorraine en cet été 2019 que nous donnons déjà du foin à nos protégés. Sauv’Equi n’a pas le choix si elle veut garder ses chevaux en état. Heureusement, elle a anticipé cette éventualité en gardant des bottes de foin comme en fait état Le Républicain Lorrain dans un dossier sur le sujet paru le 26 juillet dernier.

Foin_ete_13

A cause de la sécheresse

Depuis ce mois, et cela continue évidemment en août, on remplit la cloche quasi quotidiennement et aussitôt Axia et sa bande viennent se servir. L’herbe ne pousse, hélas, plus guère ou alors très, très lentement, faute de pluies régulières, pour les nourrir convenablement. Bref, l’automne n’est pas arrivée qu’on puise dans le stock prévu pour la saison froide…

Foin_ete_02

L’argent vient à manquer pour acheter du palatin

Pour empêcher Harachesne et Surfing Dubb de maigrir, on distribue aussi du palatin à nos deux pur-sang anglais les plus fragiles. Plusieurs fois par jour dans des seaux qu’ils avalent goulument. A 29 ans et des problèmes dentaires, la jument a adopté ce régime depuis longtemps mais rarement dans de telles quantités pendant la période estivale. Encore une fois, les petites pousses se font rares dans leur pré… Surf apprécie aussi ce fourrage de qualité, coupé très court et riche en protéines et oligo-éléments. N’oublions pas qu’un cheval, jeune ou senior, a besoin de fibres tout au long sa vie pour être en bonne santé !

RESTE QUE LA PÉRIODE EST CRITIQUE POUR UNE ASSOCIATION COMME LA NÔTRE. L’ARGENT MANQUE POUR ACHETER DU PALATIN. UN SAC COÛTE ENVIRON 20 € ( https://www.st-hippolyt.fr/palatin-glyx-wiese-senior-faser-498-p.asp ) ET SAUV’EQUI EN UTILISE 1 À 2 PAR JOUR.

SI VOUS SOUHAITEZ EN COMMANDER POUR NOUS, N’HÉSITEZ PAS ! ( https://www.st-hippolyt.fr ). TOUT DON EST DÉDUCTIBLE DES IMPÔTS.

Foin_ete_04

Harachesne et Surfing Dubb,
le nouveau couple de Sauv’Equi

Tous deux ont perdu leur compagnon respectif voilà quelques mois mais, heureusement, Surfing Dubb et Harachesne se sont rapprochés pour ne plus se quitter aujourd’hui.

Nouveau_couple_01

Aquilas manque à l’un…

Le décès d’Aquilas le 22 décembre 2018 a causé de la peine à Surfing. Sans verser dans l’anthropomorphisme, on n’en a pas douté quand on a vu notre ancien cheval de course sentir longuement l’endroit où la dépouille de son grand pote avait été déposée pour le passage du service d’équarrissage. Il y avait peut-être encore son odeur sur les herbes couchées. Les jours qui ont suivi, Surf a beaucoup appelé Aquilas. On l’a laissé faire, en lui parlant, en lui expliquant ce départ qui nous a également tellement chagrinés.

… Hara d’Or à l’autre

La disparition d’Hara d’Or, soudaine le 27 mai dernier, a aussi été un choc pour notre association, Harachesne en tête. La jument perdait tout à la fois, sa sœur aînée, sa personne de confiance, celle avec qui elle avait vécu tant de galères jusqu’à leur arrivée au refuge il y a douze ans déjà. D’un naturel discret, l’ex-poulinière nous a néanmoins paru triste un long moment ; qui sait, à quoi elle pense maintenant, bien qu’entourée par notre équipe ?

Deux purs-sangs de la même génération

Dans leur parc, Surfing, 27 ans, et Harachesne, 29 printemps, plutôt distants par le passé, ont donc appris à faire plus ample connaissance depuis la mort des deux doyens de 31 ans qu’ils aimaient tant. Fait étonnant : c’est même la belle qui entraîne à sa suite le hongre au caractère pourtant bien trempé ! Une image et tant d’autres qui nous font chaud au cœur après ces épreuves. Harachesne et Surfing Dubb, c’est le nouveau couple de Sauv’Equi !

Nouveau_couple_02