Udiano, le clown

Udiano_on_t_aime Udiano, 4 ans devait comme tous les autres partir….chez le boucher, n’ayons pas peur des mots. Il est arrivé chez nous il y a quelques mois. Ce pur sang, ado ne supportait pas les courses et avait la réputation d’être dangereux sur les pistes.
Chez nous, il s’est montré tout aussi fougueux et dangereux, alors nous avons décidé de lui ficher la paix. Au départ, ce grand gaillard jouait la carte de la méfiance et se présentait comme un loulou associable. Et puis, il est parti vivre avec le troupeau et depuis, c’est devenu la concierge du parc

Madame Ochmonek — vous souvenez-vous de Alf ? — le père câlin et le clown de service. Il n’a pas été remonté depuis et semble apprécier sa nouvelle vie de beau mec à qui l’on ne peut rien refuser et qui nous glisse souvent dans l’oreille : ” je ne veux plus de cavalier sur mon dos”. Alors nous avons décidé de mettre notre protégé à la retraite et il s’occupe comme il l’entend…Et surtout toujours prêt à rendre service.

Udiano, on t’aime

Adoption

Aurélie_Grisou Grisou, trotteur de 13 ans qui devait partir à l’abattoir parce qu’il n’avait plus la volonté de travailler des heures et des heures en reprises, telle était la décision du centre équestre qui l’a utilisé à sa sortie des courses a été adopté par Aurélie. C’est le cadeau que lui fait sa grande soeur Audrey.
Grisou part vivre à Sanry-lès-Vigy ( 57) en compagnie d’un poulain de 3 ans et d’une jument de 33 ans.
Une belle et une nouvelle vie pour ce magnifique alezan

Claudine, elle nous présente Sauv’Equi

Claudine La voici de dos, elle est timide…

SAUV’EQUI a été créé il y a un mois, ses statuts ont été officiellement déposés auprès du tribunal de Metz. Néanmoins, des actions de sauvetage de chevaux avaient déjà été réalisées, dans l’anonymat du fondateur de Sauv’Equi. C’était il y a 2 ans. Depuis, de nombreuses navettes Pailly/Metz ont été faites. Les voyageurs : des chevaux réformés des courses, certains en piteux états, d’autres moins. Tous plus attachants les uns que les autres. Tous ont bénéficié des soins des bénévoles de Sauv’Equi, qui se sont défoncé comme c’est pas permis pour que ces loulous aient une après vie des courses digne et confortable. Depuis, le cercle de personnes engagées dans le sauvetage des chevaux s’est agrandi. Quelques convaincus de la justesse de l’action l’ont rejoint. Notamment Bertrand qui , en proposant quelques hectares de terrain, a donné les moyens et l’infrastructure permettant de concrétiser le projet. Les chevaux se refont une santé à Rezonville, en Moselle, les plus valides partent à l’adoption (mais que c’est dur de les voir partir …), permettant ainsi d’avoir les ressources financières nécessaires pour l’entretien de ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir trouver une famille d’adoption, mais également pour permettre l’achat de nouveaux chevaux à sauver avant que le couteau ne vienne à eux.

Tout ceci n’est qu’un début. FR3 s’est intéressé au sort de ces loulous. Puis, TF1. La petite puce Providence, dont vous pouvez retracer l’histoire sur le site de Sauv’Equi, a ému bon nombre de personnes. Faut dire qu’elle est particulièrement attachante. Et tellement reconnaissante ! Avant elle, il y a eu Surfing, dans un état tellement pitoyable qu’on lui donnait peu de chances de vivre. C’est aujourd’hui un hongre magnifique en pleine santé.

Et, pour rester dans la logique et la philosophie de Sauv’Equi, nous souhaitons accueillir en priorité des enfants handicapés, et pourquoi pas des personnes âgées. Les chevaux seront ceux « Sauv’Equi », nul doute qu’ils seront heureux de pouvoir à leur tour procurer du bonheur à d’autres …

N’hésitez pas à venir nous rejoindre dans notre action en devenant membre de notre association. Les chevaux ont besoin de vous, aidez nous à leur procurer un avenir ensoleillé, avenir qui s’annonce bien sombre pour eux en général, malgré les immenses services qu’ils ont pu rendre à leur propriétaire.

Un grand merci pour Providence et pour tous les loulous que nous pourrons encore sauver grâce à vous.