Ardennais à sauver du couteau

ardennais J’ai eu vent vendredi matin d’une sale histoire. Deux jours auparavant, un étalon ardennais de 4 ans est entré aux abattoirs de Metz…. lorsqu’il a été vu par les vétos, ceux-ci se sont rendus compte que le cheval était pucé et que sur sa carte de propriété figurait la mention, "équidé non destiné à la consommation humaine". Le pt’it loup a échappé alors à une mort qui était jusque là certaine… Il a été retiré de l’enfer et placé un peu plus loin en attente de son sort… J’ai appelé une personne au courant de l’affaire, me suis présenté, la personne a été très surprise me demandant qui m’avait averti…. En tant que journaliste, je ne dévoile jamais mes sources. Après une conversation un peu houleuse elle a concédé à m’écouter…. Lundi j’ai rappelé pour les modalités pour éventuellement récupérer l’étalon… Le don me paraît exclus puisque mon interlocuteur m’a bien précisé que le type en voulait quelques euros. De plus, il ne semblait pas très emballé pour le sortir de son enfer.

Pas terribles les nouvelles pour cet ardennais de 4 ans. Hier matin, j’ai eu en ligne l’intermédiaire qui est resté très flou. celui-ci m’a promis, que le propriétaire m’appellerait en fin de matinée. Rien, personne ne s’est manifesté, silence radio qui m’a donné envie d’en savoir un peu plus. Il semblerait que le proprio de ce cheval veuille le faire tuer et qu’avec mon contact introduit dans le marché des bestiaux, ils tenteraient d’obtenir de la part des haras nationaux, une nouvelle carte de propriété sans la mention "non destiné à la consommation humaine". J’ai dans la foulée retéléphoné à mon interlocuteur, sans lui dévoiler ce que je savais, lui proposant de lui payer le cheval… Il m’a une fois de plus rétorqué qu’en matière de vente de bétail il était un pro… Voilà l’ardennais se trouve actuellement dans un parc de la CAPV (coopérative agricole de production de viande) au domaine du Sabré à Coin-lès-Cuvry…

A l’instant où je vous écris l’histoire est tout doucement en train de se dépatouiller….. Je viens d’avoir le propriétaire du cheval, il est OK pour le vendre et nous demande 800 euros, par ailleurs, il m’a aussi parlé d’une pouliche ardennaise de 6 mois, il en voulait au départ 1000 euros et finalement a descendu le prix à 600 euros… Il nous laisse trois jours pour tenter de réunir la somme….. Je pense que nous parviendrons à baisser encore le prix. Voilà, je fais donc officiellement appel à vous car le coût ne peut être supporté par l’association. Je lance donc un appel aux dons pour sauver ces deux loulous du couteau. (Photo d’illustration).

Merci pour eux, les propositions de dons sur le mail info@sauv-equi.fr et non en commentaires.