Des cas de rage à Ancy-sur-Moselle

ABatmanprès la découverte de chauves-souris enragées à Ancy-sur-Moselle, les autorités sont rassurantes. Mais il faut éviter de manipuler les animaux morts ou mal en point car un risque minime de contamination existe.

Vu la proximité de la zone concernée avec notre refuge, il a été décidé de vacciner les pensionnaires du refuge contre la rage à l’occasion des rappels. Ce vaccin représente un surcoût raisonnable (3€) pour l’Association s’il est associé aux autres vaccins.

Le protocole mis en place à Ancy-sur-Moselle ressort davantage de la recherche scientifique que de mesures préventives face à d’éventuels cas de rage chez l’homme. Il est intéressant de comprendre pourquoi des régions où la rage vulpine (du renard) est éradiquée voient encore celle des chauves-souris perdurer.