Le funambule…

funambule Sauv’Equi subsiste grâce à un équilibre précaire, cet équilibre est une savante alchimie entre moyens humains, nombre de pensionnaires et moyens financiers.

Les moyens humains : c’est-à-dire les bénévoles qui quotidiennement, donnent de leur temps pour s’occuper des chevaux, les nourrir, les soigner, les sortir, les panser. Sans cette présence indispensable de tous les jours, il nous serait impossible de faire fonctionner le refuge correctement. Force est de constater que cette présence récurrente repose sur une petite poignée d’individus… Je n’aborde même pas ici l’aspect administratif de la vie du refuge qui est également un gros consommateur de temps. Les journées de notre refuge débutent à 08h30 et se terminent vers 20h00, durant ces journées en plus des chevaux il y a deux fois par semaine l’accueil des groupes extérieurs avec lesquels nous avons des accords (adultes et enfants handicapés etc…). Toutes ces activités nécessitent « des bras » alors si vous souhaitez vous investir dans un projet ambitieux, au service de la cause animal et du handicap, n’hésitez plus, rejoignez-nous.

Nos pensionnaires : le nombre de pensionnaires conditionne les moyens humains à mettre en Å“uvre pour leur apporter le confort nécessaire. Il est compréhensible que plus nous aurons de pensionnaires, plus les bénévoles devront donner de leur temps, à moins que davantage de gens nous rejoignent pour nous aider. Pour l’heure, nous atteignons clairement notre niveau maximum d’occupation. Nos installations ne nous permettent pas d’accueillir plus de chevaux.

Les moyens financiers : le financement du refuge demeure délicat, une des sources récurrentes est conditionnée aux parrainages. Le parrainage permet à l’Association de percevoir mensuellement la somme de 100 EUR pour un cheval et 50 EUR pour un poney ou un âne du refuge. Le parrainage ne confère aucun droit de propriété au parrain ou à la marraine sur l’animal, ce-dernier demeure la propriété de Sauv’Equi, en revanche cela permet de nouer un lien privilégié entre cette personne et l’un de nos pensionnaires. Cette formule ouvre droit à Déduction fiscale en raison de notre Reconnaissance d’Intérêt Général, cet aspect est valable aussi pour les entreprises (don ou mécénat). Les autres sources de revenus sont liées aux dons et cotisations des adhérents, d’ailleurs à ce jour seul la moitié des adhérents ont renouvelés leurs cotisations 2008…
Depuis son ouverture, le refuge nécessite en moyenne 5 000 EUR par mois pour assurer son fonctionnement or à ce jour seul la moitié de nos pensionnaires sont parrainés.
Le funambule (Sauv’Equi) est sans cesse à la recherche de l’équilibre permettant de marcher sur le fil au dessus du vide avec la farouche volonté de ne pas décevoir son public (NOS CHEVAUX).
Si vous pouvez nous venir en aide, que ce soit par du temps consacré ou des dons, alors soyez-en remerciés car nous en avons cruellement besoin.