On ne donne pas de pain aux chevaux !

C’est une croyance, malheureusement, répandue : le pain serait une friandise appréciée des chevaux mais aussi des poneys et des ânes. Sauf quand leur tendant un quignon de baguette ou un autre morceau de miche pourtant bien dur, l’individu se fait avant tout plaisir à lui-même… Même si l’animal, gourmand, mange l’offrande, celle-ci s’avère, en effet, très dangereuse pour sa santé !

Pas_de_pain

Pas_de_pain_SA

Le pain risque de former un bouchon Å“sophagien dans l’appareil digestif du cheval, voire de  provoquer des coliques. Contrairement à l’homme, cette maladie s’avère douloureuse et difficile à soigner chez les équidés. Intubation, lavement, injections par le vétérinaire appelé en urgence… : il n’y a vraiment rien de réjouissant pour le malade ! Certains cas nécessitent carrément une intervention chirurgicale si la bête est transportable et survit à un voyage, souvent de plusieurs centaines de kilomètres, pour atteindre la clinique spécialisée. Sans oublier le stress occasionné, la peur de perdre son compagnon… et la facture souvent onéreuse.

Tout ça pour un bout de pain rassis qui aurait mérité d’être transformé en chapelure pour gratin ou en sympathique dessert (mélangé à du lait et des œufs) pour humains !