Et si on imitait les chevaux ? (épisode 3)

  Dans leur vie de tous les jours, les Sauv’Equi, comme bien d’autres équidés, nous livrent des informations capitales pour rester en forme et être heureux. Boire de l’eau, se montrer solidaire, se serrer l’un contre l’autre, profiter de chaque instant… Les animaux sont des modèles alors essayons de les suivre ! En toute simplicité.

Imiter_les_chevaux_solidarité

Aquilas, 29 ans, a du mal à se relever après s’être roulé ou couché au parc. Surfing le sait. Jamais très loin de son copain arthrosé, il l’observe pour voir à quel stade il se trouve quand notre papy multiplie les tentatives pour se remettre debout. Si cela tarde, Surfing n’hésitera pas à se rapprocher d’Aquilas pour le veiller et nous laisser l’aider. Cela s’appelle la solidarité.

Imiter_les cheveauw_boire

L’adage dit que l’on peut boire derrière un cheval. Là où il trempe ses lèvres avant d’aspirer - comme le fait Le Mareyeur -, l’eau n’est ni souillée, ni impure. Délicat, le cheval peut absorber entre 25 et 75 litres par jour de ce précieux liquide s’il est de qualité ; la quantité dépendra du poids de l’animal, du climat, de son activité physique et de la nature de ce qu’il mange (herbe ou matière sèche).

Imiter_les_chevaux_objectif

Sur cette photo, Harachesne n’a qu’un seul objectif : regagner l’écurie ! Y faire un petit tour, en toute liberté, avant de retrouver le pré. La jument se concentre sur cette action, vit l’instant présent. Et elle apprécie ce moment unique en son genre.

Imiter_les_chevaux_seToucher

Surfing Dubb aime poser sa tête sur le dos d’Aquilas. Une pause-caresse qui entretient l’amitié. Se toucher, se serrer l’un contre l’autre, réduit aussi le stress en provoquant une sensation de bien-être et d’apaisement. Grâce à l’ocytocine produite, les câlins permettent également de lutter contre les infections et de stimuler le système immunitaire.