Adieu, Crawlus !

Crawl n’est plus de ce monde. Puisse-t-il en avoir trouvé un meilleur ! Yves nous a prévenus, dès sa disparition, le 18 novembre dernier. Le coup a été rude : son colosse au regard tendre vieillissait si bien à ses côtés. « La veille encore, on était au manège ensemble. » Un moment complice qu’il garde précieusement en mémoire tout comme leur parcours de vie commun. Même s’il n’arrive pas encore à le mettre en mots aujourd’hui. Sauv’Equi va donc essayer pour lui.

Dans l’équipe, personne n’a oublié Crawl. Un Selle français à la stature imposante tellement gentil ! Enfin, avec nous car avec les copains de parc, c’était autre chose. Crawlus, comme Carine, notre présidente, aimait l’appeler, bougeait à peine que tous les chevaux faisaient place nette pour le laisser passer !

L’animal jouissait d’une belle autorité naturelle et quelle classe sous la selle ! Dans les années 1999-2000, il avait d’ailleurs tourné avec le cavalier international Julien Epaillard sur des hauteurs de barres incroyables ! Comment était-il arrivé au sein de notre association ? On ne le saura jamais vraiment.

Crawl_dcd

Ce qui compte, au final, est qu’il ait croisé le chemin d’Yves. Notre ancien bénévole a su donner une retraite heureuse et méritée à notre protégé. «Crawl et moi, c’est du pur bonheur», m’écrivait-il en juillet 2011, quelque temps après l’adoption de ce cheval d’exception. Le duo avait alors de belles années devant lui. En témoigne cette photo envoyée par Yves. Nous aussi, on la garde désormais sur notre cÅ“ur.