Une soirée qui fait du bien !

C’est une tradition, à l’automne : Sauv’Equi organise une soirée dansante pour rassembler ceux qui soutiennent l’association et aussi célébrer une année de plus de son existence. Cette fois, c’était couscous pour tous à la salle des fêtes de Sanry-lès-Vigy !

soirée couscous

Parmi la centaine de convives, il y avait évidemment les fidèles : la troupe de country Apac, emmenée par Chantal ; les spécialistes de spectacle équestre Equidestra mobilisés par Christophe ; toute la bande de Pascal (deux tablées quand même : chapeau, Msieur !), mais aussi les amis des uns et des autres et de nouveaux visages, venus aider notre refuge en payant leur repas. Qu’ils en soient remerciés !

Comme d’habitude, c’est Claudine qui Ă©tait Ă  la manoeuvre pour la dĂ©co, l’apĂ©ritif, le service des plats concoctĂ©s par notre traiteur, notre Ă©quipe (NoĂ©mie en tĂŞte) se relayant pour la seconder en cuisine. En dĂ©but de soirĂ©e, le discours de Carine, notre prĂ©sidente, a su toucher les coeurs. « Tous les bĂ©nĂ©fices rĂ©alisĂ©s ce soir serviront Ă  nos protĂ©gĂ©s : pour leur nourriture, leur hĂ©bergement, les soins en tous genres… », avait-elle assurĂ© avec le dynamisme et la pugnacitĂ© qu’on lui connaĂ®t. Sauv’Equi ne vit, en effet, que de dons et grâce Ă  ses bĂ©nĂ©voles et il Ă©tait important de le rappeler. Ce jour-lĂ , c’est, par exemple, Julia et Jordan qui s’étaient occupĂ©s, comme souvent, des chevaux et ânes de l’association.

En craquant pour des marques-pages, des calendriers perpétuels, des tasses avec le logo Sauv’Equi ou encore les coeurs en tissu parfumés réalisés par Elisabeth aux doigts de fée, de nombreux invités ont encore soutenu l’action de Sauv’Equi. Il faut dire que Luna et Mélissande se sont montrées convaincantes en passant de table en table pour proposer ces jolis objets. Bravo, les filles !

A Sauv’Equi, on a évidemment eu une pensée pour nos marraines et parrains, absents ce soir-là. Par leur don chaque mois, ils contribuent financièrement à faire vivre le refuge sur le long terme. Un grand merci à eux !