Un cheval ne devrait jamais passer sa vie confiné…

Un cheval ne devrait jamais rester des jours entiers au box (à moins d’une convalescence qui l’y oblige temporairement). Cet animal qui symbolise la liberté a besoin de physiquement bouger, marcher, courir, se rouler dans l’herbe ou dans la terre. Ces sorties quotidiennes et suffisamment longues sont aussi garantes de son moral.

Notre regrettée Hara d’Or, par exemple, profitait de son parc peu importe la météo. Et vous savez quoi : c’était bénéfique pour apaiser son arthrose ! Depuis que Sauv’Equi loue l’écurie et les prés où elle a installé son refuge voilà plus de cinq ans, c’est le mode de vie que notre modeste association et ses administratrices bénévoles tiennent à offrir à chacun de ses protégés.

Cheval_confine

Un animal qui demande de l’attention

A contrario, les chevaux qui vivent dehors 24 heures sur 24 demandent de fréquentes visites, de la nourriture appropriée et des soins réguliers pour s’assurer que tout va bien. Un équidé, qu’il s’agisse d’un cheval, d’un poney, d’un âne ou d’une mule, nécessite toujours de l’attention, quel que soit son mode de vie.

Cette réflexion, écrite avant le confinement imposé par le gouvernement français pour lutter contre la propagation du coronavirus Covid-19, prend encore plus de sens depuis que nous, humains, sommes seulement autorisés à sortir de nos domiciles le temps d’actions nécessaires ou urgentes, n’est-ce-pas ? Puisse cette drôle de période contribuer à faire évoluer les mentalités concernant le bien-être de ces animaux et changer très bientôt et durablement la façon de s’occuper d’eux de nombreux propriétaires ! Histoire de permettre à tous de s’épanouir librement !