Quand on n’a pas les finances, on a les idées !

Voilà deux ans, grâce à la générosité d’une adhérente — elle se reconnaîtra ! — Sauv’Equi avait pu investir dans du matériel pour ses chevaux en achetant deux cloches à foin.  Deux géantes vertes sous lesquelles on peut disposer du fourrage sans crainte que la pluie ne l’abîme. Pas de risque non plus d’y retrouver des crottins malvenus ! Bref, l’équipement idéal en pleine saison de parc, mieux que le râtelier, pas exempt de danger…

Cloche_foin_01

Reste que ces cloches, aussi belles et pratiques soient-elles, ne possèdent pas de fond. « Les modèles qui en avaient étaient trop chers pour nos finances », rappelle Carine, la présidente de Sauv’Equi. Chaque jour au refuge, elle s’active pour nos protégés tout en réfléchissant à comment améliorer leurs conditions de vie (déjà optimales malgré nos faibles  moyens, pour notre plus grande fierté, il faut le reconnaître). Résultat : elle a demandé à Jordan de concevoir un sol digne de ce nom.

Cloche_foin_02 

Notre bricoleur a évidemment accepté la mission. Et de travailler sur la question tout en réunissant le matériel nécessaire avant de passer à l’action. Avec la minutie qui le caractérise, il a réussi à créer de toutes pièces un plancher en revêtement plastique facile à nettoyer. Plus qu’à installer la cloche ainsi améliorée avec l’aide de Julia !

Cloche_foin_03

Cloche_foin_04

En effet, si quelques-uns de nos protégés mangent encore du foin, ce n’est plus le cas de nos seniors. Pour leur distribuer la matière sèche indispensable à tout cheval, en plus de leurs compléments alimentaires, Sauv’Equi se fournit donc en palatin, des fibres coupées courtes dépourvues de poussière et d’impuretés, facilement assimilables par les équidés ayant des problèmes de dents. Une dépense importante chaque mois mais nécessaire pour la santé d’Aquilas and co !

Pour nous aider à continuer, n’hésitez pas à faire un don (déductible des impôts) à Sauv’Equi !