Se rouler, ça fait du bien !

Le Mareyeur aime se rouler. Cette fois-là, Julia l’a surpris dans ses Å“uvres et a eu la bonne idée de le photographier. D’abord, notre pur-sang anglais adoré cherche un endroit approprié en grattant le sol. Dans un pré, il n’est d’ailleurs pas rare d’apercevoir des aires de roulade où plusieurs équidés se sont frottés la tête, l’encolure, le dos…

Marayeur_roulade_01

Une fois l’emplacement identifié, le cheval commence sa descente ; ses antérieurs toucheront la terre en premier. Une fois couché, Le Mareyeur se balance à droite puis à gauche et vice-versa, autant de fois qu’il lui plaira ! A Sauv’Equi, quand on voit effectuer une roulade complète, on a l’habitude de dire que l’animal va bien et n’a pas de douleurs dorsales. Peut-on se fier à cet examen ? Difficile à dire, toujours est-il que notre protégé a l’air de bien s’amuser !

Marayeur_roulade_02

La roulade a également un tout autre rôle. Comme l’écrit Hélène Roche dans Comportements et postures ("Soins du cheval", Belin) - un livre très intéressant pour mieux comprendre ces êtres merveilleux – , « les chevaux se roulent fréquemment après une séance de travail lorsqu’ils ont eu un harnais ou une selle sur le dos, lorsqu’ils sont mouillés ou encore lorsqu’ils sont gênés par les insectes ». Pour l’éthologiste, « frottements et roulades ont une fonction hygiénique - en faisant tomber les poils morts et les parasites (mouches, tiques…) - et probablement de massage ». D’autant que Le Mareyeur a l’habitude de secouer tout son corps, à nouveau debout, pour se débarrasser du surplus de poussière… avant de piquer un petit galop !

Marayeur_roulade_03

De l’art de parer les pieds !

Vous connaissez l’adage : "Pas de pieds, pas de cheval !". Sauv’Equi est donc heureuse de travailler avec un nouveau pareur qui a compris ce qu’elle recherchait depuis des années. Cet homme expérimenté préfère rester anonyme ; sa modestie l’honore. On tient quand même à vous en parler un peu.

Parage_pieds_01 Parage_pieds_02

Depuis plusieurs mois que ce professionnel des pieds nus se rend au refuge, la locomotion des plus fragiles de nos protégés s’en trouve facilitée. Surfing Dubb, Aquilas et Hara d’Or ne "marchent plus sur des Å“ufs" comme on pouvait le voir après l’intervention de n’importe quel maréchal-ferrant.

Parage_pieds_03 Parage_pieds_04

Signe de bonne santé, leur corne repousse mieux et plus vite également ! Bien sûr, l’arthrose qui en fait souffrir certains n’a pas disparue comme par enchantement mais nos attachants petits vieux ont gagné en confort et ça, ça n’a pas de prix alors un grand merci à notre spécialiste !

Axia attend un geste de votre part

Axia_appel_don Axia de Sausset n’a pas eu la chance d’être adoptée par une personne responsable et respectueuse. Depuis neuf ans, elle coule néanmoins des jours heureux au refuge Sauv’Equi parmi d’autres chevaux sauvés de l’abandon et de la maltraitance. Pour permettre à notre association de continuer à prendre soin de notre belle Islandaise et de nos autres protégés, le moindre euro compte. Chaque mois, les nourrir, les soigner, les aider à bien vieillir, est un défi difficile à relever ! Alors, si le cÅ“ur vous en dit, fidèles internautes, n’hésitez-pas ! Votre aide est cruciale.

Envoyez un chèque libellé à l’ordre de Sauv’Equi à notre siège social : Association Sauv’Equi, 20 rue du Nord 57050 Le Ban-Saint-Martin.

Ou effectuez un virement à l’ordre de Sauv’Equi :

RIB : 30087 33304 00076526301 47

IBAN : FR76 3008 7333 0400 0765 2630 147

Les dons effectués à notre association, reconnue d’intérêt général, ouvrent droit à une réduction d’impôts sur le revenu à hauteur de 66% pour les particuliers (dans la limite de 20% du revenu imposable) et de 60% pour les entreprises (dans la limite de 5% du chiffre d’affaires).

Merci par avance pour votre générosité.