De l’importance d’un bon dentiste !

Pas simple de trouver un bon praticien… Convaincue de l’importance de faire contrôler, chaque année, les mâchoires de ses protégés, Sauv’Equi fait venir un dentiste équin depuis ses débuts, voilà bientôt neuf ans. Pour plus d’efficacité, elle a décidé d’en changer cet automne et a bien fait visiblement.

Dentiste_Axia

Dentiste_Le-Mareyeur

Arrivant de Lyon, François Dall’Ostéria a pris le temps d’inspecter soigneusement chaque bouche ; de réduire les surdents, les pics et crêtes excessives ; d’ôter le tartre ici ou là, et surtout de réaligner les incisives, chose qu’on n’avait jamais vu faire auparavant ! Carine, la présidente de notre association, a découvert son nom, recommandé par un professionnel du monde équin dont elle suit volontiers les conseils sur le net.

Dentiste_Aquilas

Tout le monde est donc passé entre les mains de ce spécialiste expérimenté, formé au Royaume-Uni. Même Le Mareyeur, dont la dentition avait été inspectée lors de son séjour en clinique en mai dernier, a eu droit à toute l’attention de François Dall’Ostéria. Cette fois-ci, pas la peine d’être endormi, le pur-sang anglais s’est laissé convaincre par les gestes précis du nouveau venu. Et il y avait à faire pour chaque cheval et jument en terme de rééquilibrage, presque comme si nos équidés n’avaient jamais vu de dentiste. Rageant !

Enfin, l’essentiel est que tous mangent à nouveau normalement, selon un régime particulier pour certains. Harachesne et Aquilas ne peuvent plus, en effet, goûter au foin mais raffolent de leur aliment aux brins coupés courts, HEUREUSEMENT ! Alors, merci, François, et à la prochaine fois !

Dentiste_Surfing

Dentiste_Harachesne

Bonjour de Dunndy !

Dunndy, ancien protégé de Sauv’Equi, nous écrit par l’intermédiaire de Claudine, sa propriétaire depuis quatre ans qui prend bien soin de lui et on en est ravi !

«De ma campagne messine, je vous envoie ces petites nouvelles.

Cette année, j’ai passé le cap des 26 ans. Un petit peu moins alerte, mais toujours heureux de mes journées auprès de mon inséparable Joyce que je ne quitte pas. Ma maîtresse me dit que j’ai toujours ma bouille de gros bébé et elle a l’air assez contente de moi. Nous avons réussi à vaincre cette satanée gale de boue et je suis tranquille depuis 1 an au moins.

Joyce et moi partageons toujours le même parc, nous y sommes bien. Mais bientôt le box. Pour l’instant, nous profitons jusqu’au bout ! Jean Zelisko vient faire nos petits petons régulièrement. Bref, tout va bien ; j’espère que ça va durer !

Mes salutations à mes anciens camarades que je n’oublie pas. »

Bonjour_Dundy_03

Bonjour_Dundy_01

Bonjour_Dundy_02