Le repas est servi avec la cloche à foin !

« La bientraitance des chevaux passe par l’alimentation : donner du fourrage à volonté et de bonne qualité est primordial », assure l’éthologiste Hélène Roche. A Sauv’Equi, on en est convaincu aussi. Rien n’est trop beau pour satisfaire l’appétit de nos protégés !

foin_03

La plupart sont arrivés (très) maigres, voilà quelques années, au refuge alors pas question aujourd’hui de les voir perdre des kilos même si c’est parfois la conséquence immédiate lorsqu’ils prennent de l’âge ou rencontrent des soucis de santé passagers.

Du coup, Carine, notre présidente, n’hésite pas à se tenir au courant de ce qui se fait de mieux en alimentation équine. L’été dernier, elle a ainsi découvert une installation très pratique pour que toute la bande dispose d’herbe séchée riche en graminées, au parc, à volonté : la cloche à foin. Comme une cloche à fromages, en plastique vert s’intégrant parfaitement dans le paysage, mais en beaucoup plus grand puisqu’en dessous se cache un roundballer ! 

foin_01

Laetitia, qui a intégré l’équipe de bénévoles depuis quelques mois déjà, a laissé parlé son cÅ“ur et Sauv’Equi a pu passer commande. Quel régal alors de voir nos pensionnaires autour de leur cloche se servir en foin aux différentes ouvertures situées de chaque côté ! Qu’il vente ou qu’il pleuve, leur ration est toujours protégée. Une invention géniale qui demande quand même – et c’est bien normal – la mobilisation des bénévoles et de l’agriculteur qui nous livre quand c’est l’heure du réapprovisionnement. Un petit coup de râteau alentour et le repas n’a plus qu’à être servi !

foin_02

Et une plaque ici et une autre là !

Plaques_01

D’aucuns nous demandent parfois pourquoi, parmi la bande de bénévoles Sauv’Equi, on ne pratique plus l’équitation à titre personnel. La réponse est simple : ce n’est pas l’envie qui manque mais bel et bien LE TEMPS ! Il y a tant à faire au refuge qu’on n’en a plus le loisir, à de rares exceptions. Etre volontaire à Sauv’Equi implique un engagement sans faille auprès de nos protégés et comme on n’est jamais assez… Vicky, Axia et les autres n’ont que l’association pour veiller sur eux, ne l’oublions pas !

Plaques_02

Depuis huit ans, on relève donc nos manches pour leur offrir tout ce qu’ils méritent. Avec des hauts, des bas, des arrivées, des départs, et des fidèles parrains et donateurs, heureusement ! Pas après pas, on avance. Plaque après plaque, pourrait-on dire ! Dernièrement, on a, en effet, uni nos forces pour sécuriser le sol du paddock. Grâce à ces carrés un brin "magique", peu importe la boue, celui-ci reste praticable ! Plus qu’à pousser la brouette pour transporter la paille et le foin !

Plaques_04

Plaques_03

Sauv’Equi a besoin de vous !

Le temps d’une photo, Hara d’Or s’est laissé mettre un bonnet rouge pailleté avec un pompon blanc. « C’est bientôt Noël », lui a dit Carine, la présidente de Sauv’Equi et la personne qu’elle voit tous les jours.

SE_besoin_vous_01

Depuis huit ans que l’association existe et qu’elle en fait partie, notre mamie pur-sang s’est refait une santé. Peut-être même a-t-elle oublié les privations et les mauvais traitements. Une chose est sûre : miss Hara d’Or est entourée d’amour grâce aux bénévoles de Sauv’Equi et dans les pensées de Giroflée, l’association qui la parraine depuis quelques années (un grand merci à elle). Il en est de même pour Surfing Dubb, toujours soutenu par Lili, sa marraine au long cours qu’on n’oublie pas.

SE_besoin_vous_02

Ces deux-là, comme nos autres protégés actuels, n’ont pas eu la chance d’être adoptés. Leur famille, c’est Sauv’Equi, c’est nous, c’est vous ! En nous faisant un don, en devenant adhérent, vous aidez Sauv’Equi à continuer sa mission : prendre soin de ceux que d’autres ont abandonnés. Chaque somme versée à notre association reconnue d’intérêt général est déductible des impôts à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises. Le moindre sou compte pour nourrir et soigner Hara d’Or, Surfing et les autres. A Noël, ne les oubliez pas !