De la douceur, toujours !

La langue française est riche d’enseignement. Selon l’étymologie, le verbe « câliner », avec accent, serait emprunté au normand « caliner » (sans le petit chapeau) qui signifie « se reposer à l’ombre », lui-même dérivé de « caline », « chaleur lourde, étouffante », du latin populaire « calina ». Ce verbe était alors utilisé pour désigner les animaux qui se mettaient à l’abri des rayons ardents du soleil. Par extension, câliner, c’est donc apporter un peu de chaleur à l’autre. Jolie définition, non ? Qui conforte notre idée qu’en tout point, mieux vaut employer la douceur pour se faire comprendre. Des chevaux notamment !

De_la_douceur_01

De_la_douceur_02