Préservons la biodiversité !

Voilà dix mois que Sauv’Equi s’épanouit avec bonheur au sein d’une écurie entourée de quatre hectares qu’elle loue et entretient du mieux qu’elle peut. Les parcs, non traités par des pesticides, ont bien donné jusqu’en juillet malgré le manque de pluie et l’ardeur du soleil plutôt inhabituelle en Lorraine. Sur un chemin, les hautes herbes ont même favorisé la présence de coccinelles et d’autres petites bêtes sauvages. Selon les spécialistes, c’est, en effet, au printemps, que les haies jouent pleinement leur rôle de pouponnières au service de la faune des campagnes.

  Biodiversite

Depuis quelques semaines, c’est une autre histoire : l’herbe se fait rare. Les chevaux reçoivent donc du foin plusieurs fois par jour tandis que les plus anciens sont également complémentés comme il se doit. Une obligation si l’on veut les maintenir en forme et un coût à prendre en compte en ces temps de sécheresse. Chers internautes, si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à aider Sauv’Equi en effectuant un don (déductible des impôts ; voir dans la rubrique concernée). Merci par avance !