GiroflĂ©e, Cadichon, Adonis, Hara d’or et… Louis !

 

Photo_12

" C’est une fantastique histoire de trois chevaux et un âne.

Le premier cheval s’appelle GiroflĂ©e

Dans la nuit son reflet est reflĂ©tĂ© dans l’eau des fĂ©es.

Cadichon a un beau front, il rencontre un cornichon.

Adonis aime bien boire du cassis.

Hara d’Or vit dans l’or et va dehors. "

 

Merci, Louis !

Vicky à la conquête de notre visiteur

Joli moment d’émotion hier samedi pour notre visiteur du jour, qui a évolué pendant des années dans le monde du spectacle équestre avant sa maladie invalidante. Amateur d’apaloosa et de PRE, cela faisait 2 ans qu’il n’avait pas pu voir de chevaux. ll a pu hier combler ce manque et s’est régalé de la vue de Vicky, Harad’Or et Harachèsne qui sont venues à sa rencontre. Et c’est notre élégante Vicky qui a eu sa préférence.

Merci de cette belle visite qui nous a tous fait chaud au coeur !

 

01

Messieurs, Mesdames, les sénateurs, de grâce, un peu de sensibilité !

Le 30 octobre dernier à l’Assemblée nationale, les députés ont entériné l’amendement déposé par Jean Glavany qui donne aux animaux la qualité « d’êtres vivants doués de sensibilité » dans le Code Civil. Leur statut juridique n’avait jamais été revu depuis 1804 : c’est dire si ce début de réforme était attendu, notamment par la Fondation 30 Millions d’Amis qui avait su mobiliser intellectuels et grand public autour de cette cause (voir notre post du 18/06/2014) !

Une avancĂ©e donc - mĂŞme si les bĂŞtes restent « soumises au rĂ©gime des biens » - aujourd’hui remise en cause par d’autres parlementaires… ExaminĂ© en deuxième lecture, le texte vient d’être allĂ©gĂ© par les sĂ©nateurs qui ont supprimĂ© la qualification accordĂ©e plus tĂ´t ! En ce dĂ©but de XXIe siècle, ces messieurs-dames n’ont pas eu le courage de s’opposer Ă  certains lobbies. Vraiment dommage ! Reste plus qu’à espĂ©rer que les dĂ©putĂ©s auront le dernier mot lors de l’ultime examen de ce projet de loi ! L’humanitĂ©, en ces temps troublĂ©s, y gagnerait en crĂ©dibilitĂ©.

les 3