Regards d’enfants sur Sauv’Equi

Ludivine est l’une des 14 enfants ayant participé au projet pédagogique de l’association Giroflée, en partenariat avec Sauv’Equi. Voici son dessin et le texte qui l’accompagne. Hara d’Or, notre belle mamie pur-sang, et Cadichon, l’un de nos ânes facétieux, apprécieront ! Merci, Ludivine !

DESSIN LUDIVINE1

J’aperçus Giroflée

Qui galopait dans le pré.

J’ai reconnu Cadichon

Qui reniflait un champignon.

J’ai cru voir Adonis,

Il courait le Paris-Nice.

J’ai vu Hara d’Or

Qui admirait une pépite d’or.

Compagnons jusque dans la guerre

A l’heure du centenaire de la Première Guerre mondiale, il est important de se rappeler que les chevaux et les ânes, parmi de nombreux animaux, ont accompagné les soldats jusque dans les tranchées. Eux aussi au péril de leur vie !

Lisez ainsi l’histoire de Shrapnel, ce cheval anglais qui se mettait à boiter dès qu’il fallait partir au conflit dans l’article paru dimanche dernier dans Le Républicain Lorrain. Comme beaucoup d’autres, il ne demandait rien que de rester en paix…

Monsieur le Maire, n’oubliez pas les animaux !

Alors que les citoyens français sont appelés aux urnes, l’enquête de la Fondation 30 Millions d’Amis  mérite toute notre attention. (cliquez ici).

Dans nos villes et nos villages, vivent aussi des animaux : chiens, chats, chevaux, oiseaux, nouveaux animaux de compagnie, sans oublier poules, vaches, cochons, renards, chevreuils… Il serait donc plus qu’indiqué que Monsieur ou Madame le Maire en tienne compte et agisse en conséquence !

Initier ou accompagner une campagne de stérilisation des chats errants en libérant ensuite les félins là où ils ont élu domicile, histoire d’éviter la surpopulation, par exemple. Ou encore prendre contact avec un habitant qui a "oublié" ses poneys dans un parc, sans abri, ni eau, ni fourrage, et lui rappeler ses responsabilités de propriétaire, plutôt que de fermer les yeux comme cela arrive encore trop souvent ! Sauv’Equi sait de quoi elle parle lorsque sa présidente et des bénévoles répondent à des signalements de maltraitance et d’abandon.

Bref, le premier magistrat se doit de prendre son rôle à cÅ“ur pour permettre qu’humains et animaux cohabitent dans le respect des uns et des autres. Tous les espoirs sont permis en cette période d’élections municipales.A nous tous, citoyens, de rappeler ensuite leur devoir à ceux que nous aurons élus !

serguei