Affaire Icare : la suite

La triste fin de l’un de nos anciens protégés fait couler beaucoup d’encre. Vous trouverez, dans la revue de presse, les trois derniers articles parus dans le quotidien régional Le Républicain Lorrain qui s’intéresse à cette horrible affaire. Pour que plus jamais cela ne se reproduise ? A Sauv’Equi, on aimerait tellement y croire ! En attendant, on ne répétera jamais assez qu’on ne confie pas son cheval, encore moins à quelqu’un qu’on n’a jamais vu et qui est installé à des kilomètres de chez soi. Carine Brocard-Dedola, l’actuelle présidente de l’association, tient à souligner que < Sauv’Equi aurait évidemment repris Icare pour lui assurer une digne fin de vie si elle avait été mise au courant >. L’équipe Sauv’Equi a, malheureusement, découvert l’horrible fin de ce cheval, sauvé en 2007 avant d’être adopté, par l’article du journal du 7 juillet 2013 (voir ci-dessous sur le blog). A Sauv’Equi, on pense tous fort à lui.

Vicky, toujours aussi jolie !

C’est la doyenne de Sauv’Equi. Vingt-neuf printemps et toujours une belle énergie. Comme souvent les chevaux de cet âge, Vicky a perdu quelques kilos, ce qui n’entame en rien son appétit ! Après un hiver (trop) long, notre mamie savoure l’herbe de son pré et apprécie, au passage, carottes et bananes (sans la peau évidemment). Un peu moins dominante que par le passé, elle sait encore se faire respecter. Le jour du ramassage des crottins de chacun de nos protégés en vue d’analyses, la miss s’est un peu fait attendre, c’est vrai… Pour mieux se laisser photographier en totale liberté (voir ci-après). Le résultat en valait la peine : notre vénérable jument présente une coprologie des plus saines. Quelle santé !

         photo                              photo2

Quatorze chevaux sauvés par la SPA de Thionville-Oeutrange

Depuis le début de la semaine, le Républicain Lorrain fait état d’une belle mobilisation de volontaires, à l’initiative de la SPA de Thionville-Oeutrange, pour sauver 14 chevaux laissés à l’abandon chez un particulier dans un village du Pays-Haut. L’affaire n’est pas finie et le quotidien régional devrait en relater la suite dans les prochains jours.

Pour consulter les articles qui sont consacrés  à cette affaire, cliquez ICI .