Une assemblée et quelques souhaits !

Sauv’Equi vient de tenir sa 6e assemblée générale, déjà ! Dans la salle polyvalente de Volmerange-lès-Boulay gentiment prêtée par la municipalité, Carine Brocard-Dedola, présidente de l’association reconnue d’intérêt général, et tout le conseil d’administration ont dressé le bilan de l’année écoulée. Des nouvelles qu’on partage !

photo

* Tous les protégés de Sauv’Equi vont bien. Carine a même reçu les félicitations de l’un de nos vétérinaires pour leur bon état général. Merci, Docteur Muller ! Votre compliment nous fait chaud au coeur.

* Reste plus qu’à trouver des propriétaires responsables et respectueux à nos 14 amis, chevaux, ânes et poneys, pure race ou sans origines connues, montables ou pas, mais tous heureux de vivre !

N’hésitez pas à nous contacter pour venir les rencontrer !

* En attendant, les adhérents de Sauv’Equi peuvent parrainer nos pensionnaires, ce qui aide bien l’association pour régler les factures.

* L’association recherche toujours des bénévoles motivés hiver comme été, si possible avec des connaissances sur les chevaux, pour s’activer au refuge avec le reste de l’équipe. Au programme : pansages en règle, promenade en main des équidés, soins pour ceux qui en ont besoin, tout en veillant à la propreté de l’écurie, etc. Le tout sous la vigilance d’un responsable de Sauv’Equi. Vous êtes intéressé ? Ecrivez à info@sauv-equi.fr

* L’équipe Sauv’Equi a toujours à coeur de faire découvrir ce magnifique animal qu’est le cheval à des personnes déficientes mentales, des enfants autistes, des adultes venant de centre d’aide par le travail, accompagnés de leurs éducateurs. Attention, à pied uniquement ! Nouveauté cette année : une opération avec des écoliers de Moselle-Est, en collaboration avec plusieurs associations, est d’orès et déjà prévue.

* Une association comme la nĂ´tre n’existerait pas si toutes les personnes qui ont la chance de possĂ©der un cheval, un âne ou un poney en prenaient conscience et s’occupaient convenablement de leur animal, qui n’est ni un jouet, ni un faire-valoir, encore moins un «élĂ©ment de dĂ©coration» qu’on oublie dans un parc ! HĂ©las… Sauv’Equi rĂ©pond toujours aux signalements qu’on lui adresse. D’abord en se rendant sur place et en essayant de discuter avec le propriĂ©taire de l’équidĂ© signalĂ© en dĂ©tresse, la pĂ©dagogie pouvant, parfois, suffire Ă  rĂ©parer l’ignorance. Face Ă  la maltraitance ou des actes de cruautĂ©, l’association n’hĂ©site pas non plus Ă  porter plainte contre des individus peu scupuleux et Ă  alerter la Direction dĂ©partementale de protection des populations (qui s’occupe aussi des animaux). Les procĂ©dures sont, malheureusement, souvent longues et fastidieuses mais Sauv’Equi n’entend pas lâcher pour autant !

* Pour faire connaître son action du grand public, quoi de mieux qu’une opération portes-ouvertes ! Sauv’Equi organisera la 3e édition de cet événement au mois de mai, en son refuge de Volmerange-lès-Boulay, avec de nouvelles animations à découvrir.