Il en faut peu pour être heureux !

IMG_0927

La veille du grand jour, impossible de m’endormir, beaucoup trop excitée à l’idée d’avoir Balano près de moi.

Depuis le 28 Avril 2012, tu fais partie de ma vie. Quel bonheur le premier jour de te voir galoper dans ton nouvel environnement.

Quelques jours pour te faire à ton nouveau chez toi et nous avons commencé à reprendre le travail ensemble. Je dois dire que ta facilité m’impressionne.

Balano est à pratiquer avec tendresse et douceur. Un Cheval au grand cÅ“ur, intelligent, et surtout très farceur. Oui, oui tu es une canaille! Je suis heureuse avec lui et souhaite cela à tous les cavaliers et amoureux des chevaux. Je ne saurais expliquer ce qu’il se passe entre nous, mais c’est comme une alchimie, l’alpha et l’oméga, une union parfaite entre deux êtres. La parfaite symbiose!

Je suis fière de lui. Fière de son parcours, gaga de sa bouille, impressionnée par ses capacités et débordante d’Amour pour ma Canaille. 

Encore merci à tous.

Bonne Bise de Balano

Signée le Couple B.B (Balano.Bérengère)

Le cheval et l’eau

P1070292

Le chiffre du mois : 40

Un équidé consomme en moyenne 40 litres d’eau par jour. Bien évidemment, sa consommation varie en fonction de sa taille, ses activités, son régime alimentaire et de la météo. 
 

Après un effort important ou lorsque l’eau est très fraîche, veillez à ne pas laisser boire trop vite votre compagnon, il pourrait alors souffrir d’une colique. Pour éviter ce genre d’incident, vous pouvez, par exemple, glisser quelques brins de paille dans son eau ou lui faire faire des pauses entre chaque gorgée.

Tout comme nous, le cheval apprécie une eau claire, fraîche et propre. Il faut donc nettoyer régulièrement l’abreuvoir et vérifier qu’il ne soit pas souillé par du crottin. Au pré, si vous ne disposez pas d’abreuvoir automatique, il vous faudra changer régulièrement l’eau pour éviter qu’elle ne stagne. En saison froide, vérifier plusieurs fois par jour, que l’eau ne soit pas gelée.
 

En cas de doutes sur sa bonne hydratation, il suffit de pincer la peau du cheval à hauteur de la pointe de son épaule. Si la peau met plus de trois secondes à revenir en place, c’est que le cheval est déshydraté et qu’il est urgent de le faire boire. N’hésitez pas à appeler votre vétérinaire au cas où !