Dunndy : séquence émotion

IMG_1890

Ce soir, c’était mon tour à Volmerange. Ma mission du jour : faire le tour des parcs des chevaux, les examiner les uns après les autres. Je n’ai pas une grande expérience, mais détecter une boiterie ou voir une blessure, je sais faire, et en cas de problème, je sais qui prévenir.

1er parc : les ânes vont bien, Samba vient se faire gratouiller, Axia et Ursulla viennent câliner ma fille qui m’accompagne. Ce sont ses 2 amours, et elle ne manque jamais de m’accompagner lorsqu’elle le peut pour venir passer un petit moment avec elles.

2ème parc : les loulous sont au fond, faut tout traverser. L’imposant Serguei vient à ma rencontre. Tout le monde va bien. Je termine par Dunndy, mon adorable Dunndy. Nez au ras du sol, je l’appelle. Il lève la tête, et viens vers moi. Waouh ! Il est beau comme … un cheval en pleine forme, une jolie tête fine, un doux regard, un petit ventre tout rondouillard ! Je le gratouille, le caresse, lui dépose un bisou sur les naseaux, et je repars. Mais voilà mon Dunndy qui me suit, gentiment, légèrement en retrait : il a reçu une bonne éducation. Je m’arrête, il s’arrête, les oreilles pointées vers l’avant, attentif. Nous repartons, et traversons tout le parc. Zut, je n’ai pas pris de licol. On s’arrête au bord du parc, je pensais qu’il voulait boire. Non, non, il est venu pour moi ! Je sors, lui recommande sans conviction de ne pas bouger, le temps d’aller chercher son licol. Et ô surprise, il m’attend. Ses copains sont à l’autre bout du parc.

De loin, je lui parle, lui annonce une petite ballade en main. Il me répond par un petit hennissement. Alors là, mon cœur se serre de bonheur. Je lui passe son licol. Il se laisse faire, lui Dunndy l’indépendant, un peu peureux par moment, qui il y a quelques temps encore, nous tournait le dos dès qu’il voyait le bout de la longe (à sa décharge, de longs soins dûs à une gale de boue persistante l’ont blasés). Doucement, gentiment, il me suit, et nous passons un moment ensemble, rien que nous deux. Il fouille dans ma poche à la recherche de LA carotte, car il sait bien que je ne viens jamais le voir les mains vides.

J’aurais souhaité prolonger ce moment que j’estime privilégié, mais l’heure tourne. A regret, je le raccompagne dans son parc retrouver son pote Surfing. Ses copains de pâture sont venus l’attendre devant la porte. Il repart avec eux tout tranquillement.

Certains diront que ça n’a rien d’extraordinaire. Mais pour moi, si, et c’est le principal ! Qui a choisi l’autre, c’est sans importance, ce délicieux moment passé avec toi Dunndy, ce petit moment de complicité que tu m’as offert, c’était quelque chose de profond et sincère.

Et ce petit moment, je voulais le partager avec vous, tout simplement. Le bonheur et la fierté d’être la marraine de l’un des attachants loulous de Sauv’Equi !

Un petit bonheur tout simple, comme on en vit tant à Sauv’Equi !!!

annulation de la soirée beaujolais

L’association Sauv’Equi a le regret de vous informer de l’annulation de la soirée Beaujolais prévue le 19 / 11 à la salle de Volmerange-Lès-Boulay.

En effet, le nombre trop réduit d’inscriptions ne nous permet pas de tenir cette manifestation, car cela mettrait en difficulté notre trésorerie.

Les nombreuses soirées de même thème organisées dans les environs, et la crise qui a certainement pesé sur le choix des familles, ont freiné l’inscription à cette soirée payante.

Pour Sauv’Equi, qui ne vit que grâce aux cotisations des adhérents et aux dons, la décision prise - pas de gaité de cœur - d’annuler la soirée, constitue un manque à gagner certain.

Conscients du désagrément créé auprès des personnes inscrites, nous espérons que la compréhension de chacun effacera ce rendez-vous manqué avec les amis de Sauv’ Equi.

En espérant que vous répondrez présents à nos prochaines initiatives,

Salutations cordiales,

L’équipe Sauv’ Equi

A la santé du Pressoir !

apple

Depuis que le refuge Sauv’Equi est installé à Volmerange-lès-Boulay, le conseil d’administration et les bénévoles actifs de l’association ont pu se rendre compte de la vitalité – ça tombe bien ! - du secteur associatif de cette commune du Pays de Nied.

Créé en 1991 par la volonté d’une vingtaine de copains, le Syndicat arboricole et horticole a, par exemple, monté une distillerie artisanale en rénovant une ancienne station d’épuration désaffectée. < Le maire Gérard Vécrigner fut l’instigateur, le catalyseur et le maître d’œuvre des trois activités du syndicat : la distillerie, la vigne et le jus de pomme >, souligne Patrick Tutin. Aujourd’hui, environ 600 particuliers viennent ainsi distiller leur propre récolte de mirabelles, quetsches, poires, prunes (conformément à la législation en Alsace-Moselle) pour la transformer en eau de vie – à consommer avec modération ! - ou en faire du jus de fruits avec l’aide du syndicat. Tous bénévoles, les membres de ce dernier s’occupent également de l’entretien des 200 arbres des chemins communaux et des 10 ares d’une vigne classée « Patrimoine et folklore ». < Ne pouvant pas être vendu, le vin produit est généreusement offert à la dégustation lors de réunions et fêtes >, assure notre interlocuteur.

Ce mois de septembre coïncide avec la saison de pressage au sein de l’atelier « jus de pommes ». < Quatre à cinq bénévoles permanents sont présents toute la journée pour manipuler les différentes machines : râpe, presse, centrifugeuse et pasteurisateur >, annonce Patrick Tutin. La cotisation annuelle mise à part, il est d’usage que le visiteur partage son casse-croûte avec celui qui va l’aider à fabriquer son fameux jus de fruits.

En plus de recevoir des groupes d’écoliers ou des touristes, les amis du Pressoir comme on l’appelle par ici ont aussi pris l’habitude de prêter leur local aux associations du village qui le souhaite. Sauv’Equi a déjà pu en bénéficier. Une proposition spontanée d’amis de la nature qu’elle a beaucoup appréciée.