fête du cheval

IMG_1815

Aujourd’hui, c’est la fête du Cheval. La 22e du nom qu’organise la Fédération Française d’Equitation pour inviter les centres équestres de l’hexagone à ouvrir leurs portes au grand public.

De mon côté, j’aimerais bien que tous les chevaux, quel que soit leur âge, leur race, leur taille, leurs aptitudes, leur caractère, et où qu’ils se trouvent, soient, chaque jour, à la fête ! Qu’on les respecte, qu’on en prenne soin au quotidien. Qu’il n’y en ait plus de maltraité, d’abandonné…

Un vœu pieu ? Pas tant que ça. C’est possible si chacun de nous prend ses responsabilités. Avoir un cheval, c’est un engagement sur du long terme. Pas un caprice que l’on satisfait, ni un effet de mode auquel on cède sans s’inquiéter du reste. Partager la vie d’un équidé - âne et poney compris - demande un certain budget, c’est vrai, mais surtout du temps et une envie sincère de faire un bout de chemin ensemble. La contrepartie d’un bonheur à nul autre pareil où le compagnon de balade, de concours, l’ami à qui l’on se confie, aura droit, lui aussi, à une retraite, comme il a vécu : heureuse. A la fête chaque jour !