Renaissance

renaissance Un handicapé physique de 59 ans reliera l’été prochain la Franche-Comté à Lourdes à cheval, soit 1.200 km, pour honorer un serment qu’il s’était fait sur son lit d’hôpital après un grave accident d’équitation.

Patrick Gentilhomme, de Melincourt (Haute-Saône), qui effectue à Tourly, près de Beauvais (Oise) des "réglages" équestres en vue de sa randonnée, a expliqué que huit ans plus tôt, après une blessure à la colonne vertébrale qui l’avait laissé en fauteuil roulant, il avait "fait le serment d’aller rendre grâce à Lourdes" s’il parvenait un jour "à remettre un pied devant l’autre". A force de rééducation, de foi et de volonté, le colonel à la retraite, qui s’affirme "croyant", a saisi "les deux pour cent de chance lui restant de remarcher". Il peut désormais faire quelques pas avec deux béquilles et remonter à cheval.

"Le but du voyage, qui se déroulera du 29 juin au 18 août, sera aussi de montrer à toutes les victimes du mauvais sort que tout n’est jamais complètement perdu", dit Patrick Gentilhomme. "L’espoir, la force mentale et la ténacité peuvent permettre à tout être qui décide de réagir de vivre comme les autres", ajoute-t-il.

Accompagné "par sécurité" d’un ami randonneur expérimenté, Gérard Collignon, du Clerjus (Vosges), lui-même porteur de prothèses d’épaule et de poignet, Patrick Gentilhomme a découpé son voyage en 44 étapes de 15 à 30 km réparties sur 51 jours. Il l’a appelé "Lourdes sur mes quatre jambes", en hommage au médaillé olympique handisport Bernard Sachsé, auteur d’un livre "Sur mes quatre jambes", chez lequel il était venu parler technique équestre.
L’opération, qui a un budget de 15.000 euros, est exposée sur le blog : http://lourdes-sur-mes-4-jambes.over-blog.fr