Le funambule…

funambule Sauv’Equi subsiste grâce à un équilibre précaire, cet équilibre est une savante alchimie entre moyens humains, nombre de pensionnaires et moyens financiers.

Les moyens humains : c’est-à-dire les bénévoles qui quotidiennement, donnent de leur temps pour s’occuper des chevaux, les nourrir, les soigner, les sortir, les panser. Sans cette présence indispensable de tous les jours, il nous serait impossible de faire fonctionner le refuge correctement. Force est de constater que cette présence récurrente repose sur une petite poignée d’individus… Je n’aborde même pas ici l’aspect administratif de la vie du refuge qui est également un gros consommateur de temps. Les journées de notre refuge débutent à 08h30 et se terminent vers 20h00, durant ces journées en plus des chevaux il y a deux fois par semaine l’accueil des groupes extérieurs avec lesquels nous avons des accords (adultes et enfants handicapés etc…). Toutes ces activités nécessitent « des bras » alors si vous souhaitez vous investir dans un projet ambitieux, au service de la cause animal et du handicap, n’hésitez plus, rejoignez-nous.

Nos pensionnaires : le nombre de pensionnaires conditionne les moyens humains à mettre en Å“uvre pour leur apporter le confort nécessaire. Il est compréhensible que plus nous aurons de pensionnaires, plus les bénévoles devront donner de leur temps, à moins que davantage de gens nous rejoignent pour nous aider. Pour l’heure, nous atteignons clairement notre niveau maximum d’occupation. Nos installations ne nous permettent pas d’accueillir plus de chevaux.

Les moyens financiers : le financement du refuge demeure délicat, une des sources récurrentes est conditionnée aux parrainages. Le parrainage permet à l’Association de percevoir mensuellement la somme de 100 EUR pour un cheval et 50 EUR pour un poney ou un âne du refuge. Le parrainage ne confère aucun droit de propriété au parrain ou à la marraine sur l’animal, ce-dernier demeure la propriété de Sauv’Equi, en revanche cela permet de nouer un lien privilégié entre cette personne et l’un de nos pensionnaires. Cette formule ouvre droit à Déduction fiscale en raison de notre Reconnaissance d’Intérêt Général, cet aspect est valable aussi pour les entreprises (don ou mécénat). Les autres sources de revenus sont liées aux dons et cotisations des adhérents, d’ailleurs à ce jour seul la moitié des adhérents ont renouvelés leurs cotisations 2008…
Depuis son ouverture, le refuge nécessite en moyenne 5 000 EUR par mois pour assurer son fonctionnement or à ce jour seul la moitié de nos pensionnaires sont parrainés.
Le funambule (Sauv’Equi) est sans cesse à la recherche de l’équilibre permettant de marcher sur le fil au dessus du vide avec la farouche volonté de ne pas décevoir son public (NOS CHEVAUX).
Si vous pouvez nous venir en aide, que ce soit par du temps consacré ou des dons, alors soyez-en remerciés car nous en avons cruellement besoin.

Saint Nicolas au refuge !

st_nicolas Samedi 06 décembre, nous avons eu la surprise de recevoir Saint Nicolas dans notre refuge. Nous étions réunis à la salle des fêtes de Rezonville pour déguster un petit repas entre bénévoles quand Saint Nicolas est venu frapper à la porte de la salle.

Surpris, nous lui avons demandé l’objet de sa visite chez nous ? Il a répondu avoir entendu parler de nous en des termes élogieux et qu’il souhaitait profiter de son passage dans la Région à l’occasion de sa tournée pour vérifier par lui même, et surtout son âne était épuisé et nécessitait une petite remise en forme et une bonne brassée de foin. Nous avons aussitôt emmener le Saint Homme dans le hangar pour rassasier son âne, il a été très impressionné par le confort apporté à nos pensionnaires et agréablement surpris par l’atmosphère qui régnait en ces lieus.

Il nous a chaudement félicité pour notre action et encouragé à poursuivre dans le même esprit. Il lui aura fallu longuement négocier avec son âne pour qu’il accepte de repartir, il nous semble que son âne ne voulait plus quitter ses congénères avec lesquels il venait de manger et sympathiser…

Saint Nicolas a fait le tour avant de nous quitter, pour remettre un petit cadeau aux enfants et même aux plus grands.

Sauv’Equi en assemblée générale

ag Sauv’Equi a fêté son premier anniversaire. Actuellement, cette association, située 89 rue de Metz à Rezonville, prend soin de 36 chevaux, ânes et poneys autrefois destinés à l’abattoir parce que blessés, malades ou trop âgés. Remis sur pied, soignés et chouchoutés, ses pur-sang et trotteurs réformés des courses, Selle Français, anciens champions d’obstacles, Lusitaniens ou de race Arabe, ont régulièrement la visite de structures s’occupant de personnes handicapées. Un contact qui permet à ces enfants et adultes de sortir de leur isolement, de reprendre confiance en eux, d’acquérir un peu plus d’autonomie, bref, de sourire à la vie. A ce titre, l’association a été reconnue d’intérêt général par l’Etat. Tout don qui lui est fait pour l’aider à fonctionner est ainsi déductible des impôts.

Dimanche 18 janvier, Sauv’Equi tiendra sa 2e assemblée générale, à 14 h, en mairie de Rezonville. Ses bénévoles dresseront le bilan de leur première année d’existence (plus d’une soixantaine d’équidés sauvés et la moitié adoptés ou parrainés), présenteront leurs objectifs 2009 et examineront le bilan financier 2008, avant de lever leurs verres à cette nouvelle année.