L’Histoire de Chaman

Chaman « J’entends parler de CHAMAN courant 2007 par une collègue de travail qui me dit que sa sÅ“ur à acheter un gentil cheval de ballade en juin 2007 mais qui est tombé malade quelques mois après son achat… Elle m’en parle disant que sa sÅ“ur veut le donner car vient de perdre son travail et comme il est malade ; il sera difficile de le soigner sans argent… On ne sait pas encore la maladie qu’il a…

Après quelques mois et sachant qu’il y a une place dans ma pension actuelle je propose à sa propriétaire de changer de pension et de m’occuper des sorties de chaman au pré en hiver (car je sais que ça l’éloigne) …

Elle est très intéressée car là où elle est le cheval est immobilisé en box et maigre (de part sa maladie il a attrapé la leptospirose en août 2007 et le cheval ne grossit pas depuis) De plus, il aurait un souci à l’épaule qui l’empêcherait de sortir du box !!!! Pour moi, ce n’est pas la vie de cheval qu’il mérite !!!!

Arrivé en novembre 2007 à la pension, maigre, l’Å“il « vide », ferrés des 4 pieds (???) et avec les fourchettes plus que pourries… je comprends vite que la propriétaire se faisait « avoir » dans la pension où elle était… et que cela ne convenait plus au cheval…

Il est d’abord déferré au plus vite et a les premiers soins pour le soucis de ses fourchettes…
En me renseignant sur la maladie et ses antécédents vétérinaires… j’apprends que CHAMAN n’a pas été soigné pour la leptospirose et que malgré le foin à volonté s’il n’était pas soigné il ne grossira pas…

La propriétaire étant vraiment novice en équitation, j’essaie de la conseiller au mieux pour CHAMAN mais le coté financier coince apparemment… Le veto vient quand même plusieurs fois vérifier s’il aurait déjà été traité mais NON… donc un traitement est proposé…
CHAMAN est donc ENFIN traité pour sa maladie « 10 jours d’intramusculaire »… Franchement, c’est la première fois que j’avais ce genre de traitement à faire et CHAMAN a été exemplaire il n’a JAMAIS bronché pour les soins que je lui faisais !!!!! Même au bout de 10 jours il avait compris que je venais pour la piqûre et il n’a jamais manifesté quoi que ce soit… alors que d’autres n’auraient pas supporté…

Le veto revient un mois après il n’est plus infecté (bilans sanguins) !!! ENFIN… il va pouvoir regrossir… mais on attend l’herbe de printemps avec IMPATIENCE …
La propriétaire pour des raisons financières doit se séparer de CHAMAN (don), je décide donc de contacter une association car je veux ce qu’il y a de mieux pour lui… et qu’il faut qu’il soit protéger il a déjà eut assez de proprios j’ai peur qu’il finisse mal (les dons de chevaux amènent trop de gens malhonnêtes)…

J’aurais eu mes propres pâtures ; la question ne se serait pas posée car CHAMAN serait resté avec moi mais entretenir un 3ème cheval pour moi n’était pas possible… Même si, en quelques mois, je me suis beaucoup attachée à lui (malgré que j’avais peu de temps à lui consacrer je faisais le minimum vital en soins déjà : sorties au pré, soins aux pieds, nourriture…etc.)… mais c’est un cheval très proche de l’homme (apparemment il aurait été cheval de club quelques années, pour faire 4 ans au pré chez une propriétaire « qu’il baladait » (c’est là que vient son petit caractère où il teste l’homme enfin je pense !!!) et qu’elle a revendu à cette propriétaire novice qui n’a pas pu le garder non plus…

Pour moi, c’est un superbe cheval (allures aériennes) plein de sang mais à la tète froide… Vraiment proche des copains (ne supporte pas de sortir le dernier au pré ou rentrer le dernier…) Quoi que, l’habitude installée, M. CHAMAN ne se presse pas… il rentre tout cool au box (même si les copains sont rentrés à l’écurie plein galop…) Je laissais les portes ouvertes et CHAMAN remontait du pré 10 minutes après…

Je suis vraiment heureuse qu’il puisse profiter ENFIN de l’herbe verte… et qu’il puisse retrouver ses kilos après avoir retrouvé déjà « l’Å“il vif » … Je souhaite à CHAMAN une VRAIE retraite car il le mérite vraiment… au pré avec pleins d’herbe et pleins de copains… et, s’il retrouve toute son énergie et s’il le veut encore… pleins de belles ballades !!! »
Chaman vit dans nos prés depuis deux mois maintenant, il a repris de l’état… Et il est adorable…

Merci Sandrine de ne pas l’avoir laissé à l’abandon et de nous l’avoir confié.

Le Vosgien d’adoption !

Bonjour à tous ! C’est moi, Chaman !Chaman

Vous vous souvenez de moi ? Je n’en doute pas, il paraît que vous appréciez beaucoup mon doux caractère et que j’ai laissé d’agréables souvenirs à mon départ.

Mon départ, parlons-en. Figurez-vous que celui-ci n’était pas du tout programmé ! Ce fut donc un peu une surprise pour moi, une surprise que m’a amenée dans les Vosges entre Remiremont et Gérardmer.

Christophe - qui connaissait déjà les lieux - m’avait dit que c’était un endroit vraiment sympa et qu’une amie m’y attendait. Il avait raison : Divine II (une demi-sang arabe de 19 ans) est une jeune retraitée avec qui je m’entends très bien et avec elle, ça déménage ! Son dynamisme est communicatif. Du coup, de temps en temps, on tape un “p’tit galop” rien que tous les deux dans notre grand pré ! Et ce n’est pas tout : nous faisons souvent des promenades, il y en a plein autour de mon nouveau chez-moi. Cet été, par exemple, nous sommes partis faire un petit tour : Divine avec son cavalier sur le dos et moi tranquillement mené en longe. Nous sommes allés jusqu’au torrent “La Cleurie“. C’était beau ! Après une pause bien méritée, nous avons pris le chemin du retour. J’en ai profité pour taquiner mon meneur… j’ai trotté ! Lui était essoufflé et pas moi !

Et puis, il y a quelqu’un dont il faut que je vous parle : Martine. C’est elle qui m’a adopté. Martine, elle craque pour moi et elle se met vraiment en quatre - voire cinq ! - pour me faire plaisir et prendre soin de moi. J’ai toujours ma ration de Muesli et du foin, mais en plus elle me prépare de l’orge germé et des carottes ou des pommes râpées (si, si…! parce ce que je ne les aime pas quand elles sont entières) pour la pause gourmande ! J’ai pris un peu de poids du coup ! Et Martine, je l’aime bien moi, alors je lui fais des câlins. Ça l’a étonné au début ! Comme Martine est une vraie maman pour Divine et moi, elle fait même construire une supère écurie pour nous. On sera bien cet hiver comme ça : la neige sera sur le toit pas sur notre dos. Dans ces conditions, je recommande à tous la retraite !

Encore, un dernier mot : je n’oublie pas les bénévoles de Sauv’Equi qui m’ont aidés jusqu’ici. C’est grâce à eux que je profite de cette nouvelle vie et je les en remercie sincèrement.

Divine m’attend, alors je file ! Au revoir et à bientôt !

Chaman, les pieds dans la neige

 

DSCF3670

Après une nuit douillette au box, quel plaisir de marcher un peu dans un champ enneigé !

N’est-ce pas, Chaman ?

L’équipe Sauv’Equi remercie Héloise et toute sa famille de prendre soin de notre ancien protégé et de nous donner régulièrement des nouvelles depuis son adoption.

Longue vie à eux ! “