Souvenirs de l’été dernier

Ete_2015_05

C’est l’automne selon le calendrier. Dans les faits, en Lorraine, le soleil rayonne encore. Du coup, on ne résiste pas à partager avec vous, chers internautes, des photos prises à la belle saison. Des images de nos pensionnaires pour réchauffer les cÅ“urs !

Ete_2015_01

Ete_2015_02

Ete_2015_03

Ete_2015_04

A Sauv’Equi, on ne s’ennuie jamais !

Eté comme hiver, il y a des choses à faire à l’écurie, en plus de s’occuper des chevaux. Des tâches pas toujours simples à accomplir. Surtout quand on ne dispose pas du matériel adéquat… Heureusement, notre équipe ne manque pas d’idées !

Pour évacuer le fumier, par exemple, Carine, notre présidente, n’a pas hésité à utiliser sa voiture… en installant Julia dans le coffre pour tenir la brouette remplie de crottins (à voir sur la page Facebook de Sauv’Equi). Fous rires garantis !

D’autres fois, c’est la maman d’Océane qui a mis à disposition son véhicule – équipé d’une attache-caravane – pour tracter la remorque que Johanna a empruntée à son papa. On appelle ça l’art de la débrouille !

elevement_fumier

On s’active contre les mauvaises herbes !

Mauvaises_herbes_1

Un peu de pluie, quelques rayons de soleil et elles réapparaissent ! Les ronces, orties et autres plantes piquantes ont, sans doute, un intérêt, à se reproduire aussi vite. Reste que si on les laisse faire, elles sont capables de s’accaparer tout un champ, à écouter les anciens.

Plusieurs jours durant et ce n’est pas fini, l’équipe Sauv’Equi est donc passée à l’offensive pour permettre à l’herbe verte d’avoir la place de repousser à son rythme. C’est du sport, sécateur en main, le dos courbé, de couper à la racine les tiges récalcitrantes et de tout ramasser ensuite sans que les petites graines ne se dispersent aux quatre vents ! Mais on y est arrivé et on va continuer. Avec des sécateurs et une débroussailleuse, sans utiliser de produit chimique, de façon à respecter notre nature merveilleuse.

Les chevaux nous laissent faire d’ailleurs, habitués à nous voir bouger dans leur parc pendant qu’ils broutent tranquillement

Mauvaises_herbes_2

Mauvaises_herbes_3