La saison au pré, ça se prépare !

C’est souvent au mois de mai, avec l’arrivĂ©e d’une mĂ©tĂ©o clĂ©mente, que les chevaux sont mis au parc. Un moment gĂ©nĂ©ralement joyeux pour peu qu’on prenne ses prĂ©cautions.

IMG_Pre_03_02

La première est de sortir progressivement les Ă©quidĂ©s dans les prairies pour qu’ils se rĂ©habituent Ă  manger de l’herbe après l’hiver, tranquillement, sans se jeter dessus. A Sauv’Equi, on y a veillĂ© chaque jour. Car "l’herbe jeune, Ă  l’inverse du foin, contient une quantitĂ© d’eau très Ă©levĂ©e (environ 85%), beaucoup de protĂ©ines, de dĂ©rivĂ©s aminĂ©s et des sucres" (source Cheval SantĂ©, avril-mai 2012) la rendant très Ă©nergĂ©tique et souvent trop riche.

IMG_Pre_01_02

Il faut aussi penser Ă  prĂ©parer les parcs en refaisant les clĂ´tures, en tendant les fils Ă©lectriques, en installant les abreuvoirs automatiques. Il en va de la sĂ©curitĂ© et du bien-ĂŞtre des animaux. Faire le tour des pâtures en vĂ©rifiant s’il n’y a pas de plantes toxiques (ifs, colchique, laurier rose…) pour peu qu’on les reconnaisse est Ă©galement fortement indiquĂ© pour leur santĂ© ! Penser aux groupes que l’on va constituer est Ă©galement conseillĂ© pour Ă©viter "les bagarres" ou les mises Ă  l’Ă©cart de certains par les dominants ! Pas si simple, tout ça !

IMG_Pre_02_02

Evidemment, avant la sortie du box, il faut vĂ©rifier que chaque animal n’est pas parasitĂ© par le biais d’une analyse de crottin en laboratoire (coproscopie) et lui administrer un vermifuge si besoin est. Ce printemps, un seul de nos protĂ©gĂ©s y a eu droit, les autres se dĂ©fendant bien contre toute infestation. En dĂ©but d’Ă©tĂ©, tout le monde sera Ă  nouveau vĂ©rifiĂ©. En attendant, Ă  eux, la bonne herbe !

Le dentiste est passé !

dentiste_001

Pour s’alimenter correctement, rien de tel qu’une bonne dentition ! Chaque annĂ©e, les protĂ©gĂ©s de Sauv’Equi reçoivent donc la visite d’un professionnel qui va examiner leurs molaires, prĂ©molaires, crochets (uniquement prĂ©sents chez les mâles) et incisives. Jean-Claude Masse est venu au printemps, avant la mise au parc, vĂ©rifier si tout allait bien pour Axia, Vicky, Harachesne et les autres.

dentiste_002

dentiste_003

Comme Ă  chaque fois, ce membre de l’Association europĂ©enne de dentistes Ă©quins leur a ouvert gentiment la bouche avant d’inspecter les tables dentaires et de limer les dents des chevaux qui en avaient besoin, Ă©liminant les pointes (ou surdents) qui peuvent parfois apparaĂ®tre sur la mâchoire infĂ©rieure ou supĂ©rieure. En effet, le cheval possède des dents Ă  croissance continue, poussant de 2 Ă  4 millimètres par an. Avec ses instruments, notre dentiste a aussi Ă´ter le tartre apparu et rincer le palais des hongres et des juments. Pas de dent Ă  arracher ; tout va bien !

Préservons la biodiversité !

VoilĂ  dix mois que Sauv’Equi s’Ă©panouit avec bonheur au sein d’une Ă©curie entourĂ©e de quatre hectares qu’elle loue et entretient du mieux qu’elle peut. Les parcs, non traitĂ©s par des pesticides, ont bien donnĂ© jusqu’en juillet malgrĂ© le manque de pluie et l’ardeur du soleil plutĂ´t inhabituelle en Lorraine. Sur un chemin, les hautes herbes ont mĂŞme favorisĂ© la prĂ©sence de coccinelles et d’autres petites bĂŞtes sauvages. Selon les spĂ©cialistes, c’est, en effet, au printemps, que les haies jouent pleinement leur rĂ´le de pouponnières au service de la faune des campagnes.

  Biodiversite

Depuis quelques semaines, c’est une autre histoire : l’herbe se fait rare. Les chevaux reçoivent donc du foin plusieurs fois par jour tandis que les plus anciens sont Ă©galement complĂ©mentĂ©s comme il se doit. Une obligation si l’on veut les maintenir en forme et un coĂ»t Ă  prendre en compte en ces temps de sĂ©cheresse. Chers internautes, si le coeur vous en dit, n’hĂ©sitez pas Ă  aider Sauv’Equi en effectuant un don (dĂ©ductible des impĂ´ts ; voir dans la rubrique concernĂ©e). Merci par avance !