Quand on n’a pas les finances, on a les idées !

VoilĂ  deux ans, grâce Ă  la gĂ©nĂ©rositĂ© d’une adhĂ©rente — elle se reconnaĂ®tra ! — Sauv’Equi avait pu investir dans du matĂ©riel pour ses chevaux en achetant deux cloches Ă  foin.  Deux gĂ©antes vertes sous lesquelles on peut disposer du fourrage sans crainte que la pluie ne l’abĂ®me. Pas de risque non plus d’y retrouver des crottins malvenus ! Bref, l’Ă©quipement idĂ©al en pleine saison de parc, mieux que le râtelier, pas exempt de danger…

Cloche_foin_01

Reste que ces cloches, aussi belles et pratiques soient-elles, ne possèdent pas de fond. « Les modèles qui en avaient Ă©taient trop chers pour nos finances », rappelle Carine, la prĂ©sidente de Sauv’Equi. Chaque jour au refuge, elle s’active pour nos protĂ©gĂ©s tout en rĂ©flĂ©chissant Ă  comment amĂ©liorer leurs conditions de vie (dĂ©jĂ  optimales malgrĂ© nos faibles  moyens, pour notre plus grande fiertĂ©, il faut le reconnaĂ®tre). RĂ©sultat : elle a demandĂ© Ă  Jordan de concevoir un sol digne de ce nom.

Cloche_foin_02 

Notre bricoleur a Ă©videmment acceptĂ© la mission. Et de travailler sur la question tout en rĂ©unissant le matĂ©riel nĂ©cessaire avant de passer Ă  l’action. Avec la minutie qui le caractĂ©rise, il a rĂ©ussi Ă  crĂ©er de toutes pièces un plancher en revĂŞtement plastique facile Ă  nettoyer. Plus qu’Ă  installer la cloche ainsi amĂ©liorĂ©e avec l’aide de Julia !

Cloche_foin_03

Cloche_foin_04

En effet, si quelques-uns de nos protĂ©gĂ©s mangent encore du foin, ce n’est plus le cas de nos seniors. Pour leur distribuer la matière sèche indispensable Ă  tout cheval, en plus de leurs complĂ©ments alimentaires, Sauv’Equi se fournit donc en palatin, des fibres coupĂ©es courtes dĂ©pourvues de poussière et d’impuretĂ©s, facilement assimilables par les Ă©quidĂ©s ayant des problèmes de dents. Une dĂ©pense importante chaque mois mais nĂ©cessaire pour la santĂ© d’Aquilas and co !

Pour nous aider Ă  continuer, n’hĂ©sitez pas Ă  faire un don (dĂ©ductible des impĂ´ts) Ă  Sauv’Equi !

Le refuge encore inondé !

En dĂ©cembre, en janvier et en fĂ©vrier derniers, le refuge Sauv’Equi a Ă©tĂ© inondĂ© Ă  maintes reprises. Les pluies ont Ă©tĂ© tellement denses et rĂ©gulières que la Seille est sortie de son lit… jusqu’Ă  envahir les parcs oĂą sortent chaque jour les chevaux ! On avait dĂ©jĂ  vĂ©cu ce genre de situation par le passĂ© (voir le post du 23/02/2016) mais pas aussi longtemps.

Inondations_printemps_2018_01

Inondations_printemps_2018_02

Par chance, le ruisseau qui borde la propriĂ©tĂ© que Sauv’Equi loue n’a pas dĂ©bordĂ© ; c’Ă©tait limite mais il est restĂ© en place. Ouf ! Il faut dire que notre Ă©quipe de bĂ©nĂ©voles l’a souvent nettoyĂ© par le passĂ©, retirant un maximum de dĂ©chets charriĂ©s par les flots. Restent de gros embâcles qu’on espère pouvoir retirer dĂ©finitivement au printemps, - quand la terre ne sera plus meuble -, avec l’aide du syndicat qui s’occupe de la gestion des cours d’eau dans le secteur !

Bref, cette fois, c’est la rivière qui s’est invitĂ©e dans diffĂ©rents endroits alentours. Au point que la nappe phrĂ©atique soit gorgĂ©e d’eau ! Rien d’Ă©tonnant quand on sait que le site est situĂ© en zone rouge ; une nouvelle que notre association a apprise bien après avoir emmĂ©nagĂ©… Bon, il faut rester positif : avec toute cette humiditĂ©, les pâtures donnent de l’herbe jusqu’Ă  la fin de l’Ă©tĂ© quand d’autres sont dĂ©jĂ  rases. On a mĂŞme vu des cygnes voguer sur l’onde…

Plus de photos des inondations Ă  dĂ©couvrir dans notre galerie d’images.

La saison des parcs se prépare !

Au printemps, tout propriĂ©taire de chevaux qui se respecte prĂ©pare ses parcs pour la belle saison. MĂŞme si le calendrier ne coĂŻncide pas forcĂ©ment avec la rĂ©alitĂ©… En Lorraine, la pluie s’invite rĂ©gulièrement dans le ciel quand ce n’est pas quelques flocons qui se mettent Ă  tomber.

Prepa_parc_01

Quand bien mĂŞme, au refuge Sauv’Equi, on a commencĂ© Ă  diviser les parcelles de prĂ© pour permettre aux unes de se reposer tandis que les autres sont occupĂ©es la journĂ©e. Les chevaux de l’association ont, en effet, l’habitude de jouir de leur libertĂ© tout en broutant un brin d’herbe par ci, par lĂ . En espĂ©rant que le cocktail pluie-soleil (qui brille entre deux averses) nourrisse pleinement la terre nourricière !

Prepa_parc_02 Prepa_parc_03

Prepa_parc_04

Prepa_parc_05