Bonne fĂŞte, les animaux !

Aujourd’hui, c’est la Saint François d’Assise.

ConsidĂ©rant les animaux comme des crĂ©ations vivantes de Dieu et les Ă©levant au rang de frère de l’homme, ce religieux italien, qui a vĂ©cu au XIIe siècle, est devenu le saint patron des animaux. Le jour de sa fĂŞte - le 4 octobre - a Ă©tĂ© instaurĂ© comme JournĂ©e mondiale des Animaux lors d’une convention d’Ă©cologistes Ă  Florence en 1931. VoilĂ  pour le cĂ´tĂ© historique !

A Sauv’Equi, toutes nos pensées vont forcément à tous nos protégés comme Cadichon, Ferdinand et Igor (photo) mais aussi à tous nos compagnons de vie, à poils, à crins, à plumes, etc. Aux animaux de compagnie, à ceux dits d’élevage mais aussi à toutes les bêtes libres dans leur milieu naturel. Puissent-elles vivre et s’épanouir encore longtemps si l’humain prend à temps conscience qu’il faut arrêter de leur nuire et, au contraire, les respecter ! C’est le combat quotidien de bon nombre de fondations et d’associations de par le monde. Notre modeste équipe veille, quant à elle, sur ses équidés, le cheval, l’âne et le poney ayant, ne l’oubliant pas, toujours accompagné l’homme dans son évolution.

fete des animaux

Affaire Icare : Le Républicain Lorrain remonte la filière

Bien des mĂ©dias ont parlĂ© de l’affaire de ces malheureux chevaux abattus Ă  l’insu de leurs propriĂ©taires qui pensaient les avoir mis Ă  la retraite… La plupart auraient fait de longs trajets en camion avant d’ĂŞtre tuĂ©s dans des abattoirs Ă  des kilomètres de chez eux. Icare Ă©tait l’un d’eux comme vous le confirme l’enquĂŞte menĂ©e par un journaliste et un reporter-photographe du quotidien rĂ©gional, Ă  lire dans notre rubrique "revue de presse".

De quoi ouvrir les yeux Ă  toutes ces personnes qui veulent encore croire que seul le cheval d’Ă©levage se retrouve sur les Ă©tals du boucher… Comme pour tout trafic, s’il n’y avait pas de demande, il n’y aurait pas d’offre et pas de profit Ă  escompter pour des individus peu scrupuleux qui n’ont que faire de la souffrance animale et mĂŞme humaine. HĂ©las…

Sauv’Equi a encore plus besoin de vous

harachesne    Ce jeudi 28 novembre, cela fera six ans que Sauv’Equi existe officiellement. Que d’aventures depuis sa crĂ©ation ! Aujourd’hui, s’ouvre un nouveau chapitre important puisque l’association vient de dĂ©mĂ©nager. Ses douze protĂ©gĂ©s - sept chevaux, deux poneys et trois ânes - ont dĂ©jĂ  pris leurs marques dans leur nouvelle Ă©curie Ă  la campagne. Des installations plus conformes Ă  leur bien-ĂŞtre et du coup forcĂ©ment des pensions plus onĂ©reuses Ă  rĂ©gler Ă  notre prestataire. Sans parler des soins Ă  prodiguer Ă  nos Ă©quidĂ©s les plus âgĂ©s.

Plus que jamais, Sauv’Equi a donc besoin du soutien des parrains et marraines de Vicky, notre doyenne de 30 ans, de SergueĂŻ, Ferdinand, Le Mareyeur…

 

 

Notre petite équipe chevronnée compte aussi sur les donateurs qui l’encouragent. Si le coeur vous en dit, chers internautes, n’hésitez pas à nous aider vous aussi ! Vous pouvez faire des dons par chèque ou par virement (consulter la rubrique «Faire un don»). Tous sont déductibles des impôts à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% pour les entreprises. Grâce à votre générosité, vous permettrez à Sauv’Equi de pérenniser son action auprès de ses pensionnaires qui, par le passé, ont été, pour la plupart, abandonnés ou maltraités. Ils n’ont que nous, - que vous - , pour prendre soin d’eux en attendant d’être adoptés par de belles personnes qui leur offriront à leur tour respect et amour. Ils le méritent tellement ! Tous les Sauv’Equi vous remercient par avance de votre geste.

PS : Si vous décidez de nous aider et avez le désir de rencontrer nos équidés, veuillez, s’il vous plaît, nous écrire à info@sauv-equi.fr Notre présidente se fera un plaisir de vous fixer un rendez-vous au refuge.