EFFROYABLE !!!

Malheureusement il existe toujours un échelon supplémentaire dans l’horreur et la barbarie  :

http://www.lessentiel.lu/fr/news/monde/story/Seize-chevaux-decouverts-dans-un-etat-lamentable-23045732

Affaire Icare : la suite

La triste fin de l’un de nos anciens protégés fait couler beaucoup d’encre. Vous trouverez, dans la revue de presse, les trois derniers articles parus dans le quotidien régional Le Républicain Lorrain qui s’intéresse à cette horrible affaire. Pour que plus jamais cela ne se reproduise ? A Sauv’Equi, on aimerait tellement y croire ! En attendant, on ne répétera jamais assez qu’on ne confie pas son cheval, encore moins à quelqu’un qu’on n’a jamais vu et qui est installé à des kilomètres de chez soi. Carine Brocard-Dedola, l’actuelle présidente de l’association, tient à souligner que < Sauv’Equi aurait évidemment repris Icare pour lui assurer une digne fin de vie si elle avait été mise au courant >. L’équipe Sauv’Equi a, malheureusement, découvert l’horrible fin de ce cheval, sauvé en 2007 avant d’être adopté, par l’article du journal du 7 juillet 2013 (voir ci-dessous sur le blog). A Sauv’Equi, on pense tous fort à lui.

A tous les chevaux et poneys de club !

Aujourd’hui, c’est la Journée du Cheval. Un événement reconduit chaque année par la Fédération française d’Equitation pour favoriser cette pratique, tout à la fois, loisir, sport et art de vivre. Aujourd’hui, de nombreux centres équestres vont donc ouvrir leurs portes au plus grand nombre.

En première ligne pour accueillir le public, il y aura évidemment les poneys et les chevaux de club. Des grands, des petits, pur race ou sans origines connues, des bais, des alezans, des gris, des pies. Connus pour leur caractère doux, facétieux, revanchard, difficile, tout dépend de l’animal et du comportement que l’on adopte avec eux.

journée du cheval

Des êtres qui apprennent à des générations de cavaliers à monter, à progresser chaque jour, hiver comme été, avec une infinie patience, enfants et adultes, débutants ou confirmés, se succédant sur leur dos en manège ou en carrière.

Des chevaux de selle et des Shetlands qui méritent tous, un beau jour, une retraite bien méritée après tant de services rendus. Au pré, au box, avec d’autres congénères et surtout l’attention d’un dernier propriétaire qui se consacrera exclusivement à eux, les bichonnera, en prendra soin jusqu’à la fin. Après une vie de travail et tant de services rendus, ce serait la moindre des choses, vous ne trouvez pas ?

Chaque cavalier devrait y penser avant de monter et s’assurer que le club dont il fait partie veille à offrir un destin décent à sa cavalerie, incontournable si l’on veut débuter l’équitation. Pensez-y !