Surfing encore et toujours…

Mail reçu aujourd’hui,

surfing5.jpgBonjour,

Je viens Ă  l’instant de tomber par hasard sur votre site puis sur la page de Surfing. Il s’avère que c’est moi qui l’ai sauvĂ© de la boucherie lorsqu’il a fait sa tendinite en course Ă  l’entraĂ®nement chez Eric Louessard Ă  Maisons Laffitte et qui l’ai mis en pension dans une association Ă  Nanteuil le Haudouin. Je l’ai gardĂ© en convalescence et fait les soins vĂ©to (tendinite de la bride radiale de l’antĂ©rieur droit) jusqu’Ă  ce qu’il se rĂ©tablisse. Malheureusement Ă  l’Ă©poque j’avais Ă  peine 16 ans et mes parents ne pouvait pas payer la pension d’un cheval, le but Ă©tait donc de le sauver puis de le replacer en tant que cheval de selle uniquement pour du DRESSAGE et de la BALLADE. La femme qui l’a adoptĂ© (au prix de la boucherie je ne voulais pas le donner pour ne pas qu’il risque de nouveau le couteau) est de Magnanville. Je suis allĂ©e le voir une fois dans sa nouvelle Ă©curie mais c’Ă©tait trop dur, je n’y suis plus retournĂ©e. Je pensais qu’elle l’avait gardĂ© car elle ne m’a jamais recontactĂ© pour me dire qu’elle avait des soucis. Je constate aujourd’hui avec effroi et horreur en parcourant votre site, qu’il a subi des mauvais traitements pendant plusieurs annĂ©es, moi qui pensait le sauver et lui offrir une belle vie, celle qu’il mĂ©ritait. Je revois encore son regard si doux et cette confiance infinie en l’homme qu’il avait… j’en pleurs aujourd’hui. La cruautĂ© des hommes n’a pas de limites. Pouvez-vous me donner un numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone oĂą vous joindre s’il vous plait j’aimerai vraiment avoir de ses nouvelles. S’il vous plait rĂ©pondez moi.
CĂ©cile

Après avoir lu ce mail, j’ai contacté Cécile qui a été rassurée sur l’état de santé de Surfing qui profite pleinement de sa retraite. Décidément le parcours de ce cheval est incroyable, depuis qu’il est chez Sauv’Equi, ses trois derniers propriétaires nous ont contacté pour prendre de ses nouvelles, comme quoi, un cheval d’exception vous marque à jamais…

Je crois pouvoir dire que Surfing va bientĂ´t avoir de la visite.

Surfing, Ă©pisode IV

Voir les images

Souvenez-vous, courant juillet de cette année, Cécile, retrouvait la trace de Surfing en parcourant notre site Internet.

Elle a immédiatement pris des nouvelles de son ancien compagnon en nous écrivant.

Cécile est venue de la région Parisienne nous rendre visite voici quelques jours, à l’occasion d’un magnifique samedi ensoleillé et sans nuages. Elle a été accueillie par Bertrand qui l’a gentiment accompagné jusqu’au parc où broutent paisiblement Surfing et ses potes, Aquilas, Chaman et Otyelo.

Cécile a passé du temps avec l’ancien crack, un grand moment d’émotion et des souvenirs qui rejaillissent à la surface, un plongeon des années en arrière…

Elle est repartie heureuse d’avoir revu son champion, la gorge nouée, mais déterminée à revenir. Elle est soulagée de l’avoir revu en pleine forme (même avec des kilos en trop) il reste le plus beau à ses yeux …

 

Sa majesté, Surfing Dubb !

Surfing_01

Il est nĂ©, voilĂ  24 ans, chez les frères Wertheimer, propriĂ©taires, entre autres, du temple du luxe qu’est la maison Chanel. Son père, Alleged, nĂ© aux Etats-Unis, est entrĂ© dans la lĂ©gende en remportant deux fois le Prix de l’Arc de Triomphe. Comme lui et Mysouko, sa mère, Surfing Dubb arbore une robe bai qui brille de mille feux, un coup de brosse Ă  peine effleurĂ© sur son encolure, son dos, sa croupe. Monsieur est chatouilleux, mĂŞme s’il a un certain standing Ă  tenir !

Surfing_02

A trois ans et demi, notre ami effectue sa première course de plat Ă  Fontainebleau. C’est son mĂ©tier et il a pour entraĂ®neur l’une des meilleures, Madame Christiane Head-Maarek, installĂ©e Ă  Chantilly. Dans sa carrière, notre galopeur sera mĂŞme montĂ© par Thierry Thulliez, parmi les jockeys les plus courus. Avant d’ĂŞtre mis Ă  rĂ©clamĂ© et vendu après une Ă©nième course Ă  Compiègne, le 3 mars 1997. Que s’est-il passĂ© après ? On ne le saura sans doute vraiment jamais.

Surfing_03

Sorti des courses, Surfing a connu plusieurs jeunes propriĂ©taires – deux se sont fait connaĂ®tre de notre association, soulagĂ©es de le retrouver – et s’est essayĂ© avec elles Ă  d’autres sports : dressage, horse-ball… CompĂ©titeur dans l’âme, on imagine que lĂ  encore il a tout donnĂ©. Malheureusement, comme trop souvent, il a aussi croisĂ© la route de personnes mal intentionnĂ©es. SauvĂ© du pire puis dĂ©laissĂ© Ă  nouveau. Sauv’Equi est sa demeure depuis maintenant plus de huit ans.

Notre Surf’, on l’aime, on le chouchoute. RĂ©gulièrement, comme tous nos autres protĂ©gĂ©s, il voit vĂ©tĂ©rinaire, marĂ©chal-ferrant, ostĂ©opathe, dentiste Ă©quin et a droit Ă  ses analyses de crottins. Dans son box copieusement paillĂ© Ă  la façon Ă©curie de courses, il dispose de foin Ă  volontĂ© via son filet quand il ne rĂ©cupère pas quelques brins de prĂ©fanĂ© de son grand pote Aquilas. Bref, la belle vie après avoir frĂ´lĂ© la mort ! ParrainĂ© par Lily depuis plusieurs annĂ©es, Surfing vieillit sereinement avec notre Ă©quipe. CaractĂ©riel et câlin Ă  ses heures, il n’a pas fini de nous Ă©tonner, c’est sĂ»r ! Surfing Dubb, pur-sang anglais et heureux retraitĂ©.

Surfing_04