Igor et Ferdinand le retour!

Ce n’était pas prévu comme ça mais c’est notre copain Cadichon qui est carrément content ! Après avoir été adoptés il y a plus d’un an, nous voilà de retour parmi les protégés de Sauv’Equi ! Vous qui suivez les aventures de l’association n’avez pas pu nous oublier : c’est nous, Igor et Ferdinand ! La dame qui avait craqué sur nos bonnes têtes et nos grandes oreilles a rencontré des difficultés personnelles et ne pouvait plus nous assumer. Heureusement, elle a eu la sagesse de recontacter Sauv’Equi (toujours propriétaire à 25% de chaque équidé qu’elle place, par précaution justement). Christophe est revenu nous chercher et nous avons découvert les nouveaux locaux de l’association, à Volmerange-lès-Boulay. En plus de retrouver le reste de la bande ! On vous raconte pas les braiements et les hennissements, vous imaginez ! Très rapidement, le vétérinaire est passé pour vérifier notre état, refaire les vaccins, voir si tout allait bien. On a aussi eu droit à un vermifuge! Maintenant, on fait confiance aux fidèles bénévoles de Sauv’Equi pour prendre soin de nous comme avant. Eux aussi on est content de les revoir, même si on sait que cela n’est pas facile tous les jours, sans subventions et faute de bras suffisant… On garde toujours espoir de retrouver une famille aimante et respectueuse. Avec un peu de chance pour tous les trois car avec Cadichon on ne se quitte plus !

Enfin le parc !!

P1100966Ca y est nous sommes tous enfin au parc !

Qu’il est bon de tous se retrouver en liberté, profiter du soleil, de l’herbe et des copains.

Bonne fête, Ferdinand

Ferdinand6

C’est l’histoire d’un âne qui se prenait pour un cheval. A vivre au milieu d’eux, il imitait leurs moindres faits et gestes. Jusqu’à l’arrivée de deux congénères, sans doute pas de la même race, mais qui lui ressemblaient étrangement. Ferdinand n’était plus le seul attachant baudet au sein de Sauv’Equi.

Avec Igor et Cadichon, ils forment toujours aujourd’hui une joyeuse bande ! Un temps adopté avec Igor, notre ami et son compagnon d’aventure sont finalement revenus au refuge. Plus inséparables que jamais et trop contents de retrouver Cadichon. Tous trois ont désormais chacun la chance d’être parrainés par des personnes soucieuses de leur sort. Et qui sait, un beau jour, nos mousquetaires aux longues oreilles feront-ils même peut-être définitivement craquer quelqu’un qui prendra soin d’eux au long cours ? Ils le méritent tant !

En attendant, puisque ton nom figure parmi les saints du calendrier, il y a juste à te souhaiter une bonne fête, Ferdinand !