"Myoglobinurie atypique"

Nuages

Je découvre aujourd’hui, à la lecture d’un article paru dans un journal suisse, une terrible maladie dont les équidés sont les victimes. On sait peu de chose sur cette maladie, si ce n’est qu’elle frappe particulièrement à l’automne.

Surpris, je décide de rechercher des informations sur le net, je vous conseille la lecture d’un article de fond, mis en ligne sur le site "1cheval.com" vous y trouverez toutes les explications utiles.

“En 1986, une Ă©quipe de scientifiques Ă©cossais dĂ©crivait une sĂ©rie de cas de myopathies aiguĂ«s observĂ©s chez des chevaux au prĂ© Ă  l’automne 1984 et au printemps 1985 dans l’Est et le Sud Ouest de l’Ecosse.

A partir de 1988, plusieurs autres cas sont décrits dans la littérature scientifique : en Angleterre (WHITWELL et al., 1988), en Allemagne (BRANDT et al., 1997) et en Belgique (DELGUSTE et al.).
En mai 2001, une enquête réalisée auprès de 19 facultés vétérinaires européennes permet de recenser plus de 40 cas récents dans 7 des pays sollicités (Irlande, Suisse, Danemark et Lettonie). En automne 2002, la France découvre à son tour le syndrome baptisé en 1985
"myoglobinurie atypique ".”

Il a fait le mur avec son âne

Phebus

Merveilleuse aventure pour Thomas et son âne Phébus, ils ont effectué un périple passionnant à la découverte d’une histoire, de gens, de vies, de paysages magnifiques.

Retrouvez leurs aventures au travers de deux articles parus dans les colonnes de la dépêche en octobre et novembre.

Vous pouvez Ă©galement parcourir le blog de Thomas et PhĂ©bus “Dans les pas de l’âne”

Bonne lecture.

 

Sauvetage Ă  Chambley

Voilà quelques mois, il nous a été signalé deux chevaux en danger sur la commune de Chambley, au fil de nos investigations l’affaire s’est révélée plus complexe et surtout elle implique de nombreux animaux, chiens, chats, chevaux, chèvres. Très vite on s’aperçoit que d’autres associations ont été également sollicitées, S.P.A, Fondation Brigitte Bardot etc…

Nous avons cherché durant tout ce temps à travailler en parfaite coordination pour obtenir le placement des animaux, contrairement aux apparences, il est très difficile de soustraire des animaux à la maltraitance. Le processus est très long, mais aujourd’hui, voilà le résultat, je vous invite à lire l’article paru ce jour dans le Républicain Lorrain.

A ce jour, Sauv’Equi est impliqué dans un autre dossier quasi similaire, pour lequel la justice n’a pas encore tranché. La personne incriminée passe le plus clair de son temps à salir l’image de notre Association auprès de nos partenaires, en nous attribuant les méfaits qui lui sont reprochés, nous accusant de maltraitance et de vol de chevaux.

Que cette personne soit vigilante, l’issue imminente de cette affaire pourrait ressembler à l’épilogue que connaît Mme WASER de Chambley, à savoir la case prison… Au moins il y a une justice, même si celle-ci n’effacera jamais toutes les souffrances que de tels individus infligent aux animaux.