Un village au secours des chevaux

noel Article paru dans le Républicain Lorrain du 30/12/2008

Une belle histoire de Noël

Ils ont « bon cœur douze mois par an », les habitants de McBride, en Colombie-Britannique (Canada).
Pour sauver deux chevaux faméliques coincés dans les Rocheuses canadiennes recouvertes de neige, Logan Jeck, son père Dave et des dizaines de villageois se sont relayés pendant une semaine.
Ils ont creusé une tranchée dans la neige avec des pelles pour permettre aux bêtes de redescendre dans la vallée, leur ont construit un abri, amené des couvertures et de la paille, fait bouillir de la neige afin de leur donner à boire.

Vente de yearlings à Deauville

yearlingA nos yeux, nos pensionnaires sont inestimables, nos boiteux, cagneux, sans origines, purs sang magnifiques, trotteurs, anciens cracks ou illustres inconnus se côtoient et cohabitent au sein de notre refuge.

Lors des adoptions, c’est toujours le problème récurent de devoir fixer le montant de l’adoption, des règles existent, il suffit de lire nos statuts, elles y sont détaillées.

A titre d’exemple, au cours de l’année 2008, le montant moyen de l’adoption auprès de Sauv’Equi était de 860 EUR, sans commune mesure avec les sommes dont vous allez prendre connaissance ici… (Le Figaro, Les Echos, Le Monde)

Hormis les origines (d’un ton moqueur), où se trouve la différence qui pourrait expliquer une telle folie ?

Rien ne prouve que la perle rare se trouve au milieu de ces noms illustres qui viennent de changer de main.

Pour votre information, les sommes échangées lors de ces ventes, permettraient à elles seules, de faire vivre un refuge tel que le nôtre pendant environ 733 ans !

De quoi assurer une longue, très très longue vie à Sauv’Equi, mais on n’en demande pas tant… En attendant, pour assurer le quotidien du refuge qui en a bien besoin, un petit geste de soutien serait déjà fortement apprécié par nos pensionnaires.

A méditer.

Zinedine Zid’âne

Zid'âne

Maltraité jusqu’à en avoir les pieds déformés, Zidane va devoir être castré pour assurer son salut.

Délivrée comme ça, c’est sûr que l’information a de quoi surprendre.

En fait, elle vient du Dauphiné Libéré. Zidane est un âne vivant dans le Savinois (Hautes-Alpes) et qui s’est tellement fait tabasser qu’il en a les sabots déformés.

La SPA cherche donc à transférer Zidane dans un refuge du Puy-de-Dôme où les vestiaires sont propres et les auges toujours pleines. Loin d’atteindre les sommes demandées pour son homonyme, la signature de l’équidé dans son nouveau club devrait coûter l’équivalent de la location d’un van et d’une castration, soit environ 500€.

S’il avait pu faire comme son homonyme, à défaut de savoir esquiver les agressions, un bon coup de tête dans le plexus de son tortionnaire aurait pu faire l’affaire.