Reinette en soins

Reinette Notre vénérable mamie (26 ans) “assistante sociale” tant appréciée des groupes qui nous visitent, nous fait quelques frayeurs, traitée par nos vétérinaires, J-C et Aude pour une diarrhée aigue la semaine dernière, elle est retournée au parc dimanche dernier.

Après quelques jours, de nombreux bénévoles remarquent les difficultés rencontrées par Reinette, à uriner normalement, elle se cambre longuement, se met en position mais quasi rien ne sort. De plus, notre gentille mamie semble passer de plus en plus de temps couchée et montre de réelles difficultés à uriner, pourtant, elle mange et s’abreuve normalement.

Sans plus attendre, nos vétérinaires sont sollicités, Aude est intervenue jeudi soir pour soulager la vessie de notre pauvre Reinette, qui était compressée par le rectum, lui-même obstrué par un bouchon, il lui a été administré une copieuse rasade de paraffine pour lubrifier la “tuyauterie”. Une fois soulagée, il aura fallu la placer sous perfusion (18 L) pour la réhydrater, car le stress conjugué à un rythme cardiaque élevé du fait de la gêne occasionnée ont fortement sollicité l’organisme de notre protégée.

Aujourd’hui, Reinette va mieux, elle n’est toujours pas sortie d’affaire mais les soins prodigués semblent apporter de bons résultats. Elle se repose dans un box confortable sous l’œil des bénévoles qui se relaient pour la réconforter et lui administrer les soins prescrits par nos vétérinaires, qui s’informent régulièrement de son état et de son évolution.

Reinette sous surveillance

ReinetteDepuis quelques jours, Reinette a retrouvé le chemin de l’herbe grasse. La météo étant favorable (pour elle), il ne fait pas trop chaud, pas trop de soleil (pas du tout) et même la pluie s’est invitée ; un temps idéal pour cette mamie qui a souffert de déshydratation.

Après avoir été sous surveillance durant une semaine au box, il a été décidé de la laisser à nouveau gambader au parc, pour des raisons pratiques, elle n’a pu réintégrer son groupe  au grand parc, elle s’est jointe sans aucune difficulté à la petite famille constituée par Dowry, Vicky, Samba et Tennessee.

La proximité de ce parc nous permet de maintenir une surveillance accrue sur notre protégée, nous devons nous assurer, avant de la laisser retourner dans son groupe initial, qu’elle s’abreuve suffisamment, qu’elle mange normalement, qu’elle urine sans difficulté et qu’elle se déplace avec aisance (Tennessee s’en charge).

En attendant, elle bénéficie d’un régime de faveur, avec deux repas par jour composés de 2L de Senior et 1L de Luzerne St Hippolyt (aliments utilisés au refuge) à quoi nous ajoutons 1 cuillérée à soupe de sel (pour stimuler la sensation de soif), de l’huile de Colza, le tout arrosé abondamment avec de l’eau pour faire une soupe. Cette mixture peut sembler peu ragoûtante mais je vous assure qu’elle l’adore.

Nul doute que d’ici quelques jours elle devrait retrouver sa famille au grand parc…

Reinette de retour au grand parc.

Reinette02 Voilà plusieurs jours, Reinette est retournée au grand parc, l’accueil a été viril, deux cerbères l’attendaient à l’entrée du parc. Bouly et Indian (nos deux XXL) ont du considérer que l’absence avait été trop longue et non justifiée, ils ont fondu sur elle tels des prédateurs, heureusement Radoka et Saratte veillaient non loin de là et ont rapidement pris Reinette sous leur protection.

Après quelques heures en immersion au milieu de ses anciens amis, très vite l’ambiance s’est apaisé, les amitiés retrouvées, les liens sociaux renoués et la sérénité du grand parc retrouvée.

Durant plusieurs jours, il aura fallu surveiller Reinette de près, son état général, sa manière de se déplacer, de crotter, d’uriner, de se coucher, de boire, de manger etc… Elle revient de loin, en raison de sa déshydratation importante au moment des grosses chaleurs, ça n’était pas gagné. Aujourd’hui, elle va bien, elle a repris du poids, elle gambade gaiement d’un bout à l’autre du grand parc, mange avec appétit et ne manque pas une occasion de venir à la rencontre des bénévoles, comme pour les remercier d’avoir veillé sur elle…