Les chevaux mangent du foin en plein été…

La sécheresse est telle en Lorraine en cet été 2019 que nous donnons déjà du foin à nos protégés. Sauv’Equi n’a pas le choix si elle veut garder ses chevaux en état. Heureusement, elle a anticipé cette éventualité en gardant des bottes de foin comme en fait état Le Républicain Lorrain dans un dossier sur le sujet paru le 26 juillet dernier.

Foin_ete_13

A cause de la sécheresse

Depuis ce mois, et cela continue évidemment en août, on remplit la cloche quasi quotidiennement et aussitôt Axia et sa bande viennent se servir. L’herbe ne pousse, hélas, plus guère ou alors très, très lentement, faute de pluies régulières, pour les nourrir convenablement. Bref, l’automne n’est pas arrivée qu’on puise dans le stock prévu pour la saison froide…

Foin_ete_02

L’argent vient à manquer pour acheter du palatin

Pour empêcher Harachesne et Surfing Dubb de maigrir, on distribue aussi du palatin à nos deux pur-sang anglais les plus fragiles. Plusieurs fois par jour dans des seaux qu’ils avalent goulument. A 29 ans et des problèmes dentaires, la jument a adopté ce régime depuis longtemps mais rarement dans de telles quantités pendant la période estivale. Encore une fois, les petites pousses se font rares dans leur pré… Surf apprécie aussi ce fourrage de qualité, coupé très court et riche en protéines et oligo-éléments. N’oublions pas qu’un cheval, jeune ou senior, a besoin de fibres tout au long sa vie pour être en bonne santé !

RESTE QUE LA PÉRIODE EST CRITIQUE POUR UNE ASSOCIATION COMME LA NÔTRE. L’ARGENT MANQUE POUR ACHETER DU PALATIN. UN SAC COÛTE ENVIRON 20 € ( https://www.st-hippolyt.fr/palatin-glyx-wiese-senior-faser-498-p.asp ) ET SAUV’EQUI EN UTILISE 1 À 2 PAR JOUR.

SI VOUS SOUHAITEZ EN COMMANDER POUR NOUS, N’HÉSITEZ PAS ! ( https://www.st-hippolyt.fr ). TOUT DON EST DÉDUCTIBLE DES IMPÔTS.

Foin_ete_04

Harachesne et Surfing Dubb,
le nouveau couple de Sauv’Equi

Tous deux ont perdu leur compagnon respectif voilà quelques mois mais, heureusement, Surfing Dubb et Harachesne se sont rapprochés pour ne plus se quitter aujourd’hui.

Nouveau_couple_01

Aquilas manque à l’un…

Le décès d’Aquilas le 22 décembre 2018 a causé de la peine à Surfing. Sans verser dans l’anthropomorphisme, on n’en a pas douté quand on a vu notre ancien cheval de course sentir longuement l’endroit où la dépouille de son grand pote avait été déposée pour le passage du service d’équarrissage. Il y avait peut-être encore son odeur sur les herbes couchées. Les jours qui ont suivi, Surf a beaucoup appelé Aquilas. On l’a laissé faire, en lui parlant, en lui expliquant ce départ qui nous a également tellement chagrinés.

… Hara d’Or à l’autre

La disparition d’Hara d’Or, soudaine le 27 mai dernier, a aussi été un choc pour notre association, Harachesne en tête. La jument perdait tout à la fois, sa sœur aînée, sa personne de confiance, celle avec qui elle avait vécu tant de galères jusqu’à leur arrivée au refuge il y a douze ans déjà. D’un naturel discret, l’ex-poulinière nous a néanmoins paru triste un long moment ; qui sait, à quoi elle pense maintenant, bien qu’entourée par notre équipe ?

Deux purs-sangs de la même génération

Dans leur parc, Surfing, 27 ans, et Harachesne, 29 printemps, plutôt distants par le passé, ont donc appris à faire plus ample connaissance depuis la mort des deux doyens de 31 ans qu’ils aimaient tant. Fait étonnant : c’est même la belle qui entraîne à sa suite le hongre au caractère pourtant bien trempé ! Une image et tant d’autres qui nous font chaud au cœur après ces épreuves. Harachesne et Surfing Dubb, c’est le nouveau couple de Sauv’Equi !

Nouveau_couple_02

Merci à nos fidèles donateurs !

Ils ne sont pas nombreux mais aident Sauv’Equi depuis de longues annĂ©es ou plus rĂ©cemment. Le 9 juin dernier, notre association a eu le plaisir d’accueillir au refuge ses donateurs, avec leur famille ou leurs amis. Un dimanche sous le soleil qui, chaque annĂ©e, nous fait chaud au cĹ“ur.

Visite_donateurs_01

Des marraines bienveillantes

Il y avait Ă©videmment Lili, la marraine de Surfing Dubb. Bettina et d’autres membres de l’association GiroflĂ©e qui parrainait jusqu’Ă  prĂ©sent notre regrettĂ©e Hara d’Or. Et Laetitia, toujours fidèle Ă  notre petite Ă©quipe et Ă  la jolie Harachesne. Ces personnes-lĂ  l’ignorent peut-ĂŞtre mais apportent beaucoup Ă  Sauv’Equi en versant chaque mois une somme rĂ©gulière pour l’entretien de leurs filleul(e)s. Manquait Ă  l’appel la nouvelle marraine de Le Mareyeur mais ce sera, sans doute, pour une prochaine fois !

Des amis des chevaux

Parmi les tables, on notait aussi la prĂ©sence de plusieurs adoptants qui, non seulement prennent soin de chevaux et ânes rencontrĂ©s au refuge, mais n’oublient pas ceux qui n’ont pas eu la chance d’ĂŞtre adoptĂ©s. Des amis d’Ă©curies voisines respectueux de ces ĂŞtres admirables que sont les Ă©quidĂ©s Ă©taient lĂ  Ă©galement. Ainsi que plusieurs adhĂ©rents au long cours. Soyez sĂ»r que tous leurs compliments sur la tenue de l’Ă©curie, des parcs et la santĂ© de nos protĂ©gĂ©s nous encouragent Ă  poursuivre notre mission !

Epaulés par les proches

Malou, une artiste qui honore la plus noble conquĂŞte de l’homme par ses crĂ©ations, et son entourage, avaient encore tenus Ă  ĂŞtre prĂ©sents ; un soutien prĂ©cieux pour les quelques bĂ©nĂ©voles que nous sommes ! Julia avait mobilisĂ© ses parents et son papi pour concocter le repas - apprĂ©ciĂ© de tous - tandis que les dĂ©licieux desserts Ă©taient l’Ĺ“uvre de Pauline et sa maman. AurĂ©lie avaient emmenĂ© deux copines ; Jean-Luc avait tenu Ă  faire le dĂ©placement tout comme Serge, versant sa contribution comme souvent. Jordan s’activait Ă  la cuisson des saucisses vĂ©gĂ©tariennes. Carine ouvrait les bouteilles de vin Ă  ceux qui en souhaitaient et discutait avec chacun. Grâce Ă  tous, cette journĂ©e fĂ»t une rĂ©ussite !

Visite_donateurs_23