Atteinte du syndrome de Cushing,
Axia de Sausset se soigne par les plantes

Comme la doyenne de Sauv’Equi transpirait beaucoup et avait du mal à perdre ses poils, nous avons demandé à un vétérinaire de lui faire une prise de sang voilà quelques mois. Comme Carine le redoutait, le test du syndrome de Cushing équin s’est avéré positif pour Axia de Sausset.
Cela signifie que la jument souffre d’un dysfonctionnement du lobe intermédiaire de l’hypophyse. En clair, d’une maladie chronique évolutive du cerveau qui induit une surproduction d’ACTH, une hormone stimulant la synthèse et la sécrétion de cortisol. Souvent appelée « hormone du stress », cette dernière régule notamment le métabolisme des lipides, protéines et glucides.

Axia_Cushing_01

Un traitement quotidien Ă  vie

« Heureusement, dans le cas d’Axia, la pathologie n’est pas à un stade trop avancé », souffle Carine. Au niveau des symptômes, notre doyenne de 32 ans présente seulement une hypersudation et peut-être un peu d’hirsutisme. En accord avec le professionnel de santé, la présidente de notre association a décidé de d’abord tenter un traitement par les plantes plutôt que de lui donner immédiatement des médicaments aux effets secondaires pouvant être lourds de conséquences.
Chaque jour, depuis plusieurs mois, Axia avale donc une potion créée par René-Pierre Thibault, le gérant d’Os’Môse Nutrition à Mandray, dans les Vosges. On dispose une dose de Phyto’Cush équin dans un peu de palatin et le tour est joué ! Notre protégée apprécie bien le mélange. A tel point que ces dernières analyses ont révélé que son taux d’ACTH approche de la valeur normale ! Une heureuse nouvelle pour nous qui oeuvrons sans relâche auprès d’équidés autrefois abandonnés et maltraités.

Axia_Cushing_02

Tondue au printemps pour moins transpirer

Pour aider le complexe, préparé par le phytothérapeute vosgien à base d’extraits d’angélique, gingko, sauge officinale et autres bourgeons d’aulne glutineux issus de l’agriculture biologique, à produire son effet, on a également eu l’idée de tondre notre mamie islandaise. La tonte favorise la thermorégulation et permet d’éviter les problèmes de peau. On y avait pensé auparavant mais on avait toujours reporté la dépense liée à l’achat de l’appareil adéquat, allant jusqu’à le louer.
Cette fois, on a choisi d’acquérir une tondeuse Harmony Plus de marque anglaise et on ne regrette pas notre investissement tant elle est efficace sur les poils épais et peu bruyante. N’hésitez pas à regarder les photos et la vidéo de la tonte de printemps d’Axia dans notre galerie-images !

Axia_Cushing_03

Vous aussi pouvez l’aider !

Pour financer le traitement de la jolie alezane, vous pouvez faire un don (déductible des impôts) à notre association. Un flacon de Phyto’Cush équin coûte 50 € et elle en a besoin chaque mois, en plus d’analyses de sang régulières. Histoire que notre Axia reste en forme le plus longtemps possible et continue à être la chef et guide de ses congénères au pré !

Entre les mains de François, le dentiste équin !

Chaque année, les Sauv’Equi ont droit à la visite du dentiste. A notre demande, François Dall’Ostéria s’arrête au refuge à l’occasion de sa tournée dans l’Est de la France. Ce praticien équin est, en effet, installé dans les environs de Lyon. Carine, la présidente de notre association, l’a choisi pour ses compétences, sur recommandation (Post 1733). Depuis fin 2016, François suit donc les dentures de chacun de nos protégés. En toute confiance.

Dentiste_equin_01

De l’importance d’ouvrir la bouche

Le 30 juin 2020, le professionnel a, à nouveau, inspecté toutes les bouches grandes ouvertes grâce au pas-d’âne. Il a patiemment observé l’état des incisives, enlevé le tartre sur les crochets de Le Mareyeur par exemple, réduit les surdents, arraché une molaire quand cela s’avérait nécessaire, vérifié la progression ou pas des diastèmes, rincé leurs palais. Bref, il a soigné les dentitions de nos chers amis et rééquilibré les mâchoires, histoire que chaque cheval puisse continuer à manger de l’herbe, du foin ou du palatin à sa guise !

Cette dépense est conséquente pour une modeste association comme la nôtre mais on n’y déroge pas au nom de la santé et du bien-être de nos pensionnaires. Alors, à l’année prochaine, François !

Les chevaux se sont gentiment laissé faire entre ses mains expertes : toutes nos photos sont à voir sur la galerie-images.

Pour aider Sauv’Equi, vous pouvez aussi effectuer un don (déductible des impôts) à notre association reconnue d’intérêt général.

Merci à la Fondation Bardot
pour son aide et sa bienveillance

Comme vous le savez sans doute pour suivre la vie de Sauv’Equi via ce site ou la page Facebook de l’association, Surfing Dubb ne reviendra pas au refuge. Envoyé à la clinique belge Equitom en novembre dernier, il y a été opéré avec succès d’une fracture du coude de l’antérieur droit. Cette ancienne blessure, sans doute survenue lors de sa carrière de cheval de course ou de sport, avait dû se consolider avant de se réveiller douloureusement. La seule chance de le sauver était l’intervention chirurgicale alors nous n’avons pas hésité ! Hélas, la dernière phase de réveil après l’anesthésie s’est avérée compliquée et notre ami a dû être endormi dans la soirée du 18 novembre 2019 (Post 2155).

Merci_FBB

L’hospitalisation de notre regretté Surfing financée en partie

Les mois ont passé et Surf nous manque toujours autant. Au chagrin s’ajoute la difficulté de trouver de l’argent pour régler ses frais d’hospitalisation. Heureusement, nos fidèles donateurs se sont mobilisés et nous avons pu avancer la moitié de la somme (Post 2173). Quelques personnes sensibles au sort de Surfing ont aussi versé 260 € sur la cagnotte solidaire Leetchi que nous avons ouverte sur le net (somme que nous n’avons pas encore pu récupérer). Qu’ils en soient toutes et tous infiniment remerciés !

Brigitte Bardot et ses Ă©quipes prennent le relais

Sollicitée, la Fondation Bardot vient également de nous apporter son soutien financier en ce mois de juin 2020. Cette grande structure créée par Brigitte Bardot nous a déjà épaulés à plusieurs reprises (Post 1297 ; Post 1769 ; Post 2106) depuis notre lancement voilà treize ans. UN GRAND MERCI A SON EQUIPE EN CHARGE DES EQUIDES POUR AVOIR ENTENDU NOTRE APPEL. Nos remerciements également à Ophélie, la jeune femme qui s’est occupée de notre dossier pour son écoute, ses conseils et sa bienveillance à une période extrêmement difficile pour nous.

Grâce à l’aide de la Fondation Bardot, le solde de la facture d’Equitom va pouvoir être payé. Merci aux services de Tom Mariën pour le délai accordé et leur compréhension.

Sauv’Equi est une modeste association de protection de chevaux, d’ânes et de poneys qui se bat chaque jour pour qu’enfin ils aient – et tous les animaux en général – droit au respect et au bonheur de vivre en paix qu’ils méritent tant. Malgré ses faibles moyens, elle n’écoute que son cœur pour donner le meilleur à ses protégés. Merci encore à la Fondation Bardot pour son aide que l’on prend comme un encouragement à continuer.