Et si on imitait les chevaux ? (épisode 1)

C’est une leçon de vie que nous donnent les chevaux chaque jour. Au contact des autres, en arpentant leur prĂ©, en Ă©tant toujours sincères et mĂŞme en dormant ! Un comportement souvent riche d’enseignements quand on prend le temps de les observer. Sans doute ont-ils compris comment se faire du bien. La preuve en images avec les protĂ©gĂ©s de Sauv’Equi !

Imiter_les_chevaux_acte_sincere

Imiter_les_chevaux_marche

Imiter_les_chevaux_repas Imiter_les_chevaux_sieste

Le Mareyeur, cœur à parrainer !

LeMareyeur_02

Il est le plus jeune des pensionnaires de Sauv’Equi. L’un des plus anciens aussi. ArrivĂ© tout juste adulte au refuge après ĂŞtre nĂ© en Angleterre, avoir couru sur les plus grands hippodromes de France et avoir Ă©tĂ©… oubliĂ© dans un parc par ses nouveaux propriĂ©taires ! Maigre Ă  faire peur, une maladie de peau et des abcès aux quatre pieds, Le Mareyeur Ă©tait, malgrĂ© tout, dĂ©jĂ , un sacrĂ© beau mec il y a dix ans. Courageux, avec un caractère bien trempĂ©, dynamique, joueur ! Des qualitĂ©s qui se rĂ©vĂ©lèrent très vite au grand jour dès qu’il rĂ©apprit tranquillement Ă  manger et fut soignĂ©.

LeMareyeur_01

De race pur-sang anglais, — mĂŞme s’il porte le nom des chevaux boulonnais qui tractaient les cargaisons de poissons sur les ports —, Le Mareyeur a toutes les caractĂ©ristiques du galopeur : vif, souple, le poil brillant, une certaine classe. Le roi des conneries aussi… qu’il ne manquait jamais de faire avec notre regrettĂ© SergueĂŻ. Son compère, son ami, avec qui il s’amusait Ă  tenir le plus longtemps possible debout sur ses postĂ©rieurs.

Bref, une beautĂ© et une grâce qui a beaucoup plu, notamment Ă  des fillettes qui ont suppliĂ© leurs parents de l’adopter. A nous alors de leur expliquer que pour leur sĂ©curitĂ© et la sienne, il lui fallait quelqu’un de doux et d’expĂ©rimentĂ©, ne serait-ce que pour le tenir en main ! Une personne qui ne s’est jamais prĂ©sentĂ©e toutes ces annĂ©es. Aujourd’hui, âgĂ© de 16 ans, Le Mareyeur vieillit donc sereinement Ă  nos cĂ´tĂ©s.

LeMareyeur_03

Cheval masqué

Ce facĂ©tieux compagnon n’en est pas moins joyeux, voire mĂŞme câlin Ă  ses heures, entre deux mouvements brusques souvent propres aux chevaux de course. Lui, si impatient, s’est laissĂ© administrĂ© des soins pendant plus de trois ans quand on lui a dĂ©couvert des uvĂ©ites rĂ©currentes Ă  l’Ĺ“il gauche. Pour tenter de le guĂ©rir, Sauv’Equi a Ă©galement envoyĂ© Le Mareyeur en clinique en Belgique puis a fait appel Ă  un vĂ©tĂ©rinaire spĂ©cialisĂ© en ophtalmologie qui l’a opĂ©rĂ© dans son box. Le succès a Ă©tĂ© au rendez-vous au dĂ©but mais le mal, dont on ignore l’origine, a ressurgi. RĂ©sultat : notre protĂ©gĂ© ne voit sans doute plus de ce cĂ´tĂ© et porte, sans discontinuer, dès qu’il est dehors, un flymask pour le protĂ©ger des rayons du soleil et du vent. Il reste magnifique.

LeMareyeur_04l

Manue, la bonne fĂ©e qui veillait sur lui jusqu’Ă  prĂ©sent s’en allant vers d’autres contrĂ©es, Le Mareyeur cherche dĂ©sormais une nouvelle marraine ou un parrain, voire plusieurs, pour aider Sauv’Equi Ă  subvenir Ă  ses besoins. Une telle personne s’engage Ă  verser la somme de son choix (dĂ©ductible des impĂ´ts Ă  hauteur de 66%) chaque mois Ă  notre association reconnue d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral. En Ă©change, si elle vit en Lorraine, elle peut venir voir le cheval au refuge en prĂ©sence d’une responsable de Sauv’Equi et Ă©tablir avec lui une relation privilĂ©giĂ©e. Si la distance gĂ©ographique ou l’emploi du temps ne le permettent pas, c’est Sauv’Equi qui lui donnera rĂ©gulièrement des nouvelles de son filleul. Une vĂ©ritable marĂ©e d’amour.

Pour plus de renseignements, Ă©crire Ă 
info@sauv-equi.fr

Coprologie, mode d’emploi !

Pour Ă©viter d’administrer un vermifuge Ă  l’aveugle Ă  un cheval, Sauv’Equi opte pour les analyses de crottins. La dĂ©marche prend un peu de temps mais s’avère digne d’intĂ©rĂŞt pour savoir si l’animal est peu ou beaucoup parasitĂ©. Cette vermifugation ciblĂ©e permet aussi de limiter l’apparition de nouvelles rĂ©sistances mĂ©dicamenteuses.

Copro_03

Un matin, Ă©quipĂ© de sachets (comme ceux distribuĂ©s pour ramasser les crottes de chien ou les modèles servant Ă  congeler les aliments), vous vous rendez Ă  l’Ă©curie ou au parc oĂą vivent les chevaux. Et vous patientez jusqu’Ă  ce que l’un d’eux lève la queue. Dès que cela arrive, vous vous rendez rapidement Ă  l’endroit choisi par l’Ă©quidĂ© et rĂ©cupĂ©rez quelques grammes de fèces. A choisir au milieu et sur les cĂ´tĂ©s tant qu’elles sont encore chaudes et Ă  glisser sans tarder dans le sac plastique que vous fermerez en Ă©vitant d’y faire entrer de l’air. L’exercice est Ă  recommencer autant de fois qu’il y a de hongres ou de juments dans le cheptel. La patience est donc de mise !

Copro_02

Attention, pour ne pas attribuer un crottin appartenant Ă  tel cheval Ă  un autre, veillez Ă  bien ouvrir les yeux quand vous surveillez la joyeuse troupe, certains chevaux ayant tendance Ă  se soulager en mĂŞme temps que le copain d’Ă  cĂ´tĂ©. N’oubliez pas non plus de coller une Ă©tiquette, prĂ©alablement prĂ©parĂ©e, avec le nom de l’animal et la date du jour sur le sachet !

La prĂ©cieuse collecte achevĂ©e et stockĂ©e dans une glacière, vous n’aurez plus qu’Ă  l’emmener dans un laboratoire spĂ©cialisĂ© dans ce genre d’examen. Le mieux Ă©tant de le prĂ©venir de votre arrivĂ©e pour une prise en charge rapide !

Parcs Ă  nettoyer

Quelques jours plus tard, vous recevrez les rĂ©sultats. Et dĂ©couvrirez combien d’Ĺ“ufs de strongles digestifs (les vers les plus courants) ou d’autres parasites sont contenus dans le corps de votre cheval, âne ou poney. Selon la quantitĂ©, le vĂ©tĂ©rinaire Ă©quin que vous avez l’habitude de consulter vous indiquera s’il est nĂ©cessaire ou pas de vermifuger votre compagnon et avec quel produit. Histoire de ne pas faire n’importe quoi !

Copro_01

A noter qu’en automne, gĂ©nĂ©ralement courant novembre, il est fortement conseillĂ© de vermifuger chaque cheval avec une molĂ©cule spĂ©cifique afin de tuer les tĂ©nias et les larves de petits strongles qu’on ne dĂ©tecte pas ou mal Ă  la coproscopie (Ă©tude du crottin Ă  l’aide d’un microscope).

Après les analyses, vient ensuite le temps du nettoyage des pâtures des Ă©quidĂ©s. LĂ  encore, cela demande des efforts et de nombreuses heures de travail selon la superficie des parcelles pouvant ĂŞtre contaminĂ©es. Crottins frais et plus anciens seront alors soigneusement ramassĂ©s pour permettre Ă  l’herbe de repousser sainement. Une mission nĂ©cessaire si l’on veut prendre soin correctement de son cheval !

 

Copro_04